Vie locale

La maternité de l’hôpital sera rénovée


La maternité de l’hôpital Victor-Jousselin à Dreux va subir une cure de jouvence. Des travaux vont être entrepris pour améliorer le confort de la patientèle, des familles et des nouveaux nés mais aussi du personnel soignant.

« Après les travaux de transformation des locaux destinés à la PMA (Procréation Médicalement Assistée), nous allons procéder à la réfection complète de la maternité. Le service de PMA s’effectue actuellement en maternité. Tant que le service n’est pas physiquement déplacé, on ne peut pas effectuer les travaux de la maternité dans la mesure où ces travaux seraient empoussiérants. Le service de PMA dispose de matériels extrêmement sophistiqués. Il y a des échantillons qui nécessitent une protection et une hygiène maximale », indique Hugo Montamat, directeur de l’hôpital. Le docteur Claude Virtos, chef de service gynécologie-obstétrique, se réjouit de la prochaine reconstruction de la maternité de l’hôpital Victor-Jousselin qui devrait débuter au printemps. « Notre objectif est de penser que la grossesse n’est pas une maladie et que les femmes qui accouchent restent en séjour très court mais qu’il est important, pour elles, de trouver un confort au niveau des chambres seules, des sanitaires et des endroits de détente. Il est important pour nous d’apporter plus de confort à notre patientèle et de nous équiper bien mieux en qualité hôtelière pour éviter la fuite vers d’autres établissements : chambre individuelle avec douche, lit accompagnant, plan de change complet pour le bébé. Ces travaux sont la suite de transformations déjà entamées au niveau des salles de travail. La maternité dispose d’une salle d’accouchement nature avec une piscine de dilatation et la sage-femme coordinatrice Audrey Farina peut recevoir les futurs parents pour échanger sur leur projet de naissance. On améliore la tranquillité des mamans en rapprochant le service de néonatalogie du bloc obstétrical et de la maternité pour nous permettre de ne pas séparer la mère et l’enfant. Les transformations programmées représentent une nouvelle vision globale de notre outil de travail avec la création des boxes d’urgences gynécologiques. La maternité de Dreux est classée 2A. Elle accueille 15 500 consultations par an et 1 350 accouchements pour le bassin drouais. Les travaux qui devraient débuter en avril coûteront 4 millions d’euros et se dérouleront en plusieurs phases.



Annie Duval-Petrix
10/01/2020