Vie locale

Christian Matelet ne se représente pas


De nombreuses personnalités et habitants d’Ouerre étaient réunis, dimanche après-midi, autour de la galette des rois à l’occasion de la cérémonie des vœux de Christian Matelet, la dernière de son mandat.

La cérémonie, pleine de convivialité, avait rempli la salle polyvalente du village d’Ouerre. Olivier Marleix, député, Chantal Deseyne, sénatrice, Jacques Lemare et Sylvie Honneur, conseillers départementaux, et Jean-Luc Hudebine, maire de Mézières-en-Drouais, commune membre du regroupement pédagogique, assistaient aux derniers vœux du mandat de maire de Christian Matelet. Après avoir félicité Maéliss Lecamus, une jeune cavalière habitante du village qui a obtenu une médaille d’or en Hunter P1 club à la Motte Beuvron en 2019, le maire s’est penché sur les dernières données de l’INSEE. « La commune d’Ouerre compte 748 habitants. Elle comprend plusieurs hameaux. Le bourg compte 135 habitations, Fontaine (140), Prémont (57), Mérangle (18) et Pré (17) », précisait Christian Matelet. Au terme de 25 ans et quatre mandats de maire, Christian Matelet ne se représentera pas aux prochaines élections. « Les années passent, il faut passer la main, mais j’aime ce travail de maire, intéressant et passionnant. Avec l’âge, on n’a plus la même énergie ni le même état de santé. Même si je ne ressens pas de lassitude, je redis une fois de plus et publiquement ma critique sur certaines évolutions dans le rôle confié aux maires parmi lesquelles, la plus importante est constituée par les regroupements intercommunaux. Je ne suis pas le seul. J’ai constaté que cette question était au cœur des insatisfactions exprimées par beaucoup d’entre eux à l’occasion du congrès des maires de novembre dernier ». Revenant sur les élections à Ouerre, Christian Matelet ne dévoile rien mais assure : « je ferai ce qui me semble possible et souhaitable pour qu’il y ait une nouvelle équipe dans la commune et faciliterai la transition avec elle ». Le budget 2020 sera voté prochainement. Un budget avec des marges de manœuvres étroites qui permettra à la nouvelle équipe d’autofinancer des travaux de voirie et d’avoir recours à l’emprunt uniquement pour des projets exceptionnels.

Photo : Christian Matelet en compagnie de Maéliss Lecamuse



Annie Duval-Petrix
10/01/2020