Vie locale

Jérôme Pasco, candidat à la succession d’Alfred Recours à Conches-en-Ouche


Après deux mandats de premier adjoint au maire, Jérôme Pasco, à la tête de la liste « Mieux vivre à Conches », briguera le poste de maire en mars prochain, pour succéder à Alfred Recours, maire actuel, qui ne se représente pas.

« À Conches, nous sommes à la fin d’un cycle. Paul Guilbaud (prédécesseur d’Alfred Recours), Alfred Recours ; deux hommes qui ont marqué l’histoire conchoise. Je m’inscris totalement dans leur héritage, avec une nouvelle vision, une nouvelle approche, une nouvelle dynamique. Je suis premier adjoint depuis douze ans et cela fait douze ans que j’apprends. Alfred Recours a été un excellent professeur et je suis particulièrement sensible au soutien qu’il m’apporte » assure Jérôme Pasco, conscient que « succéder à un personnage politique de cette envergure n’est pas simple ». Il est vrai qu’après 34 ans de mandats de maire, 2 de député, de conseiller régional et départemental, Alfred Recours est une véritable « figure » de la vie politique locale. « Il faut de l’envie et de l’épaisseur mais les choses devraient bien se passer, d’autant que nous aurons la chance d’avoir son conseil, puisqu’il est conseiller départemental jusqu’en 2021 » complète Jérôme Pasco. Âgé de 43 ans, cadre dans la fonction publique territoriale, le candidat part avec une liste sensiblement renouvelée, comptant 13 membres de l’ancienne équipe, et 16 nouveaux visages. La ville venant de passer le cap des 5 000 habitants, ce sont 29 conseillers qui vont être élus en mars prochain, contre 27 précédemment. « Notre équipe est composée d’hommes et de femmes issus de courants divers, sans étiquette, sans parti politique derrière nous, et elle est représentative de la population conchoise » précise le candidat, qui dit avoir « beaucoup travaillé avec les membres de « Mieux vivre à Conches » pour présenter un projet sérieux, dans un environnement très réglementé ». Le programme est plutôt ambitieux. Les actions en direction de la jeunesse sont nombreuses et dès le début du mandat, un city stade et un Skate Park seront construits en cœur de ville. Un contrat de réussite éducative sera mis en œuvre pour favoriser les apprentissages et l’épanouissement des plus jeunes. Sur le mandat, 50 % de produits bio issus de l’agriculture locale seront introduits dans les cantines scolaires et le petit déjeuner à l’école sera testé. L’environnement occupe une large place dans le programme, avec des plantations d’arbres, l’installation de ruches dans les espaces publics, le développement de jardins partagés citoyens, la mise en place avec la communauté de communes d’un Plan Climat Air Energie, qui sera « la feuille de route pour l’avenir ». Côté santé et solidarité, les candidats s’engagent à mettre en œuvre une mutuelle de santé municipale, à ouvrir un « garage solidaire », en relation avec le CCAS, pour aider les plus fragiles à entretenir leur véhicule, à étudier toutes les pistes d’actions solidaires pour le 3ème âge et le handicap. L’achèvement du projet de maison de santé sur le site de l’Abbaye et la construction de logements adaptés aux personnes âgées seront également réalisés. La sécurité sera améliorée avec le développement d’un programme de vidéoprotection et le recrutement d’un 3ème policier municipal. Concernant le patrimoine, le Musée du verre sera déplacé vers le site de l’Abbaye et deviendra « un lieu de vie et d’attractivité ». Les candidats s’engagent à mettre en œuvre « une véritable politique touristique » et à redynamiser le centre-ville, notamment avec un dispositif d’aide aux nouveaux commerçants. Enfin, les conchois seront « au cœur de la décision municipale, avec la création d’une instance citoyenne, visant à établir la culture de la codécision municipale ». Le développement de l’activité économique, en relation avec la communauté de communes, et la création d’une Maison des Services Publics en centre-bourg, figurent également sur cet ambitieux programme.



Louis Leprêtre
16/01/2020