Vie locale

Une exposition intéressante sur « 100 ans de journalisme »


Le Comptoir des Loisirs d’Évreux propose jusqu’au 29 février une exposition baptisée « 100 ans de journalisme », une initiative qui intervient tout juste 5 ans après l’attentat meurtrier contre « Charlie Hebdo », un drame qui est encore dans tous les esprits.

L’exposition « 100 ans de journalisme, une histoire du syndicat national du journalisme 1918 / 2018 » constitue une excellente occasion de revisiter tous les grands titres de la presse Euroise et d’évoquer la liberté de la presse, un sujet récurrent et la grande réoccupation du SNJ. « Nous avons eu beaucoup de visiteurs dès le premier jour. Nous avons essayé de mettre la presse et les journalistes à l’honneur à l’occasion de cette exposition. Le drame de Charlie Hebdo a marqué les esprits car il concernait directement la liberté de la presse et il était sans doute opportun de lancer cette exposition à cette triste date anniversaire. La télévision est venue faire un reportage et cela a sans doute boosté le lancement de notre exposition. Les scolaires vont également être invités » souligne une animatrice du Comptoir des Loisirs. Les lecteurs peuvent découvrir l’ensemble de la presse Normande, au fil des évènements qui ont marqué le territoire local ou national. Les organisateurs ont exhumé de très vieux journaux, à l’image de la Dépêche d’Évreux, qui compte plus de 100 ans de publications au compteur. En 1922, le journal titrait « Des hôtels pour Évreux », pestant déjà contre le manque de structures hôtelières Ébroïciennes pour accueillir un congrès ! Tous les titres de la presse locale sont représentés. On voit leur évolution, parfois leur disparition ou leur rapprochement, à l’image du « mariage » entre Eure-Inter et le Journal d’Évreux, il y a 20 ans. La pub est également déjà présente. Dès 1956, on voit Louison Bobet, vainqueur du tour de France, vanter les bienfaits de la boisson qui fait pschitt dans un titre local. « C’est une vraie bouffée de souvenirs et cela fait du bien. Malheureusement, les gens lisent de moins en moins et je suis inquiète pour l’avenir de la presse » souligne une visiteuse. Les appréciations des journalistes sur leur métier sont livrées sans filtre : « un sport de combat », dit l’un d’eux ; « être curieux de tout, sans à priori » pense un confrère, « un vérificateur et un médiateur entre l’évènement et le public » estime un troisième. 
Une exposition à voir sans modération.

100 ans de journalisme - Comptoir des Loisirs - 11, rue de la Harpe à Évreux
Ouvert jusqu’au 29 février, du mardi au samedi, de 10h à 19h



Louis Leprêtre
16/01/2020