Vie locale

La liste « Marcilly solidaire » est fin prête à Marcilly-sur-Eure


Élu maire en 2008, Claude Royoux briguera un 3ème mandat aux prochaines élections municipales, à la tête de la liste « Marcilly solidaire », profondément renouvelée par rapport à l’équipe actuelle.

«Nous ne sommes que 3 à repartir. Au cours du mandat, nous avons déploré 3 décès de conseillers, des départs, deux démissions pour raisons personnelles et des déménagements. Il y a aussi les « anciens », qui ont beaucoup donné et aspirent très légitimement à se reposer un peu » explique le maire. L’équipe de « Marcilly solidaire » est jeune, avec une moyenne d’âge de 40 ans environ, et des candidats représentatifs de chaque quartier ou hameau de la commune. « Je remercie sincèrement les élus qui se sont engagés à nos côtés lors des précédents mandats, avec un dévouement sans faille. Notre nouvelle équipe accueille des fidèles expérimentés, mais également des personnalités nouvelles, qui, à leur tour, s’engageront pour l’intérêt général avec la même motivation » assure Claude Royoux. Dans la profession de foi qui va être distribuée aux habitants, les candidats listent les priorités et les grands axes de l’action qu’ils comptent engager  lors de la prochaine mandature, pour faire de Marcilly « un village dynamique, volontaire, solidaire et apaisé ». Les projets sont nombreux et ils s’inscrivent dans la continuité de ce qui a été entrepris par les équipes précédentes, en particulier le soutien et l’implantation des commerces et des petites entreprises, sans augmentation des taxes communales. Une grande réflexion va être engagée sur l’aménagement du cœur de village, à la suite du rachat par la ville de la grande propriété située place de l’Église. Le site devrait permettre de faire évoluer les équipements publics (bibliothèque, salles périscolaires, salles associatives…), et de créer de nouveaux espaces publics. 
La construction d’une maison médicale est déjà programmée dans le quartier de l’ancienne gare où 18 logements locatifs vont être construits. « Nous avons une place entendue dans l’EPN. Nous sommes un partenaire fiable mais ferme. Nous participerons activement aux commissions de l’Agglo, une institution incontournable pour le fonctionnement communal et les aides financières » annoncent les candidats, qui veulent également privilégier la solidarité dans le village, en soutenant les plus démunis avec le CCAS, en travaillant avec les partenaires associatifs et les institutions. L’investissement pour l’habitat locatif, la rénovation de l’église, la création d’un atelier informatique au sein de la mairie, l’amélioration des conditions de circulation et de la sécurité dans le village, la défense de l’environnement, figurent également sur le programme des candidats.



Louis Leprêtre
16/01/2020