Vie locale

Claudine Badufle et Guy Callot médaillés


Deux des adhérents de La Cible Luraysienne, association sportive de tir de loisirs et de compétition, viennent d’être décorés par la direction départementale de la jeunesse et des sports pour leur engagement pour la cause associative.

Claudine Badufle a reçu la médaille d’or et Guy Callot, la médaille d’argent, de la direction départementale de la jeunesse et des sports pour leur engagement pour la cause associative. C’est Fadela Benrabia, préfète d’Eure-et-Loir, qui a remis les médailles aux deux récipiendaires à l’occasion d’une cérémonie qui a eu lieu le 4 décembre dernier à l’Espace Chavannes à Morancez, en présence d’Alain Fillon, maire de Luray, et de son premier adjoint, Michel Maignan. La Cible Luraysienne est une association de tir de loisirs et de compétition. Elle a été créée en 1974 par Raoul Badufle. Claudine Badufle est sa belle-fille, elle est adhérente de l’association depuis ses débuts. À 79 ans, elle poursuit les compétitions en UFOLEP, tir à la carabine à 10 mètres. « J’ai participé à des compétitions de tir aux armes de poing et à la carabine à 25 et 50 mètres mais mon bras ne le supporte plus », confie cette remarquable et redoutable compétitrice qui recevait là sa troisième distinction. Guy Callot est licencié de la Cible Luraysienne depuis 1977, il en est le président depuis 2003. Cette médaille d’argent vient récompenser le dévouement d’un président au service de son association. Il est, lui aussi, compétiteur. Il tire à l’arme de poing et à la carabine à 25 et 50 mètres. Chaque année, les membres de l’association se retrouvent autour d’une galette des rois, ce fut l’occasion, cette année, de mettre les deux médaillés à l’honneur. Ils organisent un concours amical de tir aux armes anciennes, entre les tireurs du département, et participent à un repas grillades. « Tous les trois mois, nous organisons un critérium de contrôle pour le tir au pistolet, avec un classement en fin de saison », explique le président. La Cible Luraysienne compte soixante-dix licenciés.

Photo : Claudine Badufle, Alain Fillon et Guy Callot



Annie Duval-Petrix
23/01/2020