Vie locale

Prévenir les violences sexuelles en milieu sportif


Christian Boucher, premier adjoint au maire de Chérisy, ancien enseignant et président de club de football, a invité Fabien Lefèvre, de l’association Colosse aux pieds d’argile, à sensibiliser les acteurs du monde sportif aux risques de pédocriminalité.

Cette association est née de l’histoire d’un joueur de rugby de PRO D2 qui commence dans les années 90. Sébastien Boueilh a tenu à témoigner puis à lutter contre les faits de pédophilie dont il a été victime avec un de ses camarades. « Après 18 ans de silence, de haine et de honte, nous avons réussi à briser cette barrière du silence qui a fait que pendant ces années, bien qu’amis proches, aucun de nous ne se doutait que l’autre était aussi une victime, explique Sébastien Boueilh, fondateur de l’association Colosse aux pieds d’argile. Il aura fallu que mon ami suive une thérapie pour qu’il dévoile son terrible secret et m’amène à livrer le mien ». C’est ainsi, qu’après 18 ans, les deux amis portent plainte contre leur agresseur qui n’était autre que le meilleur ami de la famille et qui bénéficiait d’une totale confiance. Il réalisait ses méfaits dans les vestiaires et buvait le café un quart d’heure après avec les parents de ses victimes. « Au bout de quatre années de procédure et trois jours de procès, l’agresseur a été condamné à 10 ans de prison ferme. « C’est au cours de ce procès que l’avocat de Sébastien a lancé : Ce colosse aux pieds d’argile, soulignant ainsi toute l’ambiguïté entre la force apparente de ce rugbyman et la faiblesse de ne pas avoir osé révéler son terrible secret », explique Christian Boucher. À travers cette association, Sébastien Boueilh veut sensibiliser tous les acteurs du monde sportif : joueurs, dirigeants et parents. Il arrive souvent qu’après la conférence, les langues se délient et les témoignages affluent. Fabien Lefèvre a distribué un petit livret, Le guide du colosse, à destination des jeunes avec un quizz, des réponses, des consignes et des infos. Des numéros de téléphone, un abécédaire et des chiffres éloquents : 1% des hommes seraient attirés par les enfants, 9 fois sur 10 les abus sexuels sur mineurs ne sont pas signalés au public, 10% des pédophiles sont des femmes, 10 à 15% repassent à l’acte après avoir été punis, 30% des pédophiles ont été des victimes pendant leur enfance, 1 femme sur 4 et un homme sur 6 sont victimes d’agressions sexuelles, 10% des pédophiles sont sous castration chimique, on déplore 10% d’échecs de prises en charges, 165.000 enfants sont victimes d’agressions sexuelles en France. En 30 ans, les peines de prison de plus de 10 ans ont augmenté de 40%. 15% des moins de 15 ans ont déjà reçu des sollicitations par Internet, 750.000 prédateurs sont connectés dans le monde, 200 nouvelles photos viennent agrémenter chaque jour 4 millions de sites pédopornographiques (selon l’UNICEF). Des chiffres qui amènent directement aux dangers présentés par Internet et les réseaux sociaux. « Beaucoup d’associations donnent le sourire aux enfants, la nôtre évite qu’ils pleurent en silence et se détruisent un jour », conclut Fabien Lefèvre.

Colosse aux pieds d’argile : 07 50 85 47 10
Aide aux victimes : 0842 846 37  
Enfance en danger : 119
En Centre-Val de Loire, contacter le 06 31 18 57 95

Photo : Christian Boucher a invité l’association Colosse aux pieds d’argile à sensibiliser les intervenants autour du sport sur la pédocriminalité



Annie Duval-Petrix
23/01/2020