Vie locale

« Vous avez très bien travaillé, l’hôpital a un avenir »


L’hôpital va s’en sortir même si cela va demander du temps. Hugo Montamat, directeur de l’hôpital de Dreux, en est convaincu. Il est soutenu par les cadres de certains services.

« Il y a tout juste un an, à cette même cérémonie, je prenais mon poste et il faisait gris. Aujourd’hui, vous êtes là, le soleil brille et j’y vois un bon présage », constatait Hugo Montamat, à l’occasion de la cérémonie des vœux qui se déroulait dans la salle de restauration de l’hôpital, « votre présence témoigne de l’émergence d’une sorte de communauté hospitalière. Je remercie vivement les personnes avec lesquelles nous travaillons. En 2019, vous avez très bien travaillé. Les chiffres de l’activité sont en hausse pour notre plus grande sécurité financière, et au regard des services attendus par la population. L’hôpital de Dreux a des professionnels de qualité. Cette année, je sens quelque chose qui émerge dans l’hôpital. 2019 a été une bonne année. On a essayé de travailler ensemble avec le docteur Véronique Julié, présidente de la commission médicale de l’établissement, les chefs de pôles et la globalité de la communauté. Nous allons y arriver. Cela prendra quelques années mais petit à petit nous allons arriver à nous redresser et à construire l’hôpital Jousselin de demain. Pour 2020, nous devons réussir ce challenge. Nous sommes sur des pistes pour développer l’activité opératoire et nous avons des projets dans de nombreux services. » Le directeur a ensuite reçu le soutien d’un certain nombre de cadres, citant Confucius, Nelson Mandela ou encore Bouddha pour exprimer leur confiance en l’avenir. Après avoir félicité le docteur Véronique Julié, directrice du SAMU et urgentiste avec 33 années de fonction, qui a accédé au 1er janvier au grade de chevalier de la légion d’honneur, le directeur lui a laissé la parole. « 2019 a été une année clé pour notre hôpital avec la venue d’un directeur qui avait fait le choix de venir à Dreux, ce qui prouve que notre hôpital est attractif. Avec une nouvelle gouvernance basée sur la confiance et la complémentarité des compétences, nous avons atteint l’objectif d’infléchir la courbe du déclin. C’est le fruit d’un travail collectif. Les finances s’améliorent lentement grâce à une progression sans précédent de 3,5% dont tout le monde peut être fier. Nous sommes le seul hôpital de la région Centre-Val de Loir à afficher un tel résultat. Nos vœux sont de poursuivre cette trajectoire vertueuse de façon collective et adaptée. Je nous souhaite la réalisation de tous les projets engagés : la rénovation de la maternité et du service de PMA, la psychiatrie, le centre de coordination médicale territoriale pour la gastro, le centre de prélèvement et le pôle de santé publique ». Le directeur a remercié Monique Robillard, représentante des usagers, pour son investissement dans l’établissement. « L’hôpital de Dreux va retrouver sa grandeur, je pars serein même si je sais qu’il faudra encore se battre pour demander des moyens pour qu’il fonctionne », déclarait Gérard Hamel, maire de Dreux, qui quittera ses fonctions de président du conseil de surveillance prochainement.



Annie Duval-Petrix
23/01/2020