Vie locale

Ivry-la-Bataille : les derniers vœux de Patrick Maisons


Patrick Maisons a adressé ses derniers vœux en tant que maire aux habitants d'Ivry-la-Bataille, à la Distillerie le vendredi 10 janvier 2020.

« Cette cérémonie des vœux a une signification particulière cette année, puisque, comme vous le savez, je ne briguerai pas de nouveau mandat de maire » a déclaré Patrick Maisons, entouré de son conseil municipal et de plusieurs élus. Élu depuis 1983 et maire depuis 2008, Patrick Maisons totalise trente-sept années en tant qu'élu local. Durant ses deux mandats, le maire a toujours eu vocation d'améliorer la qualité de vie des Ivryens. Dans ce sens, de nombreuses réalisations ont été faites, comme la bibliothèque Cécile Schaad en 2010, la Distillerie en 2014, l'espace culturel Andrée Boigues en 2019 ou encore le City Park. D'importants travaux de voirie ont aussi été faits durant ces douze dernières années. La création de cinq parkings, mais aussi la réhabilitation de plusieurs rues suite à l'enfouissement des lignes électriques et la rénovation des réseaux d'eaux usées et potables. Patrick Maisons souligne que de nouveaux commerçants se sont installés : un informaticien, un fromager, un bar à vin, qui ouvrira à la fin du mois dans la maison Henri IV, et le projet d'une micro-crèche. Concernant le patrimoine de la commune, le maire est heureux d'avoir pu effectuer des travaux de consolidation des vestiges du château avec la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) et d'avoir pu faire restaurer les toiles de l'église Saint-Martin. Le maire n'a pas non plus oublié de parler de l'adhésion de la commune à l'Agglo du Pays de Dreux en 2014. « L'Agglo nous a beaucoup apporté » déclare-t-il face à Gérard Hamel, président de l'Agglo du Pays de Dreux. « Je suis heureux que Ivry-la-Bataille soit rentrée dans l'Agglo, tu en as été un membre efficace et toujours présent » ajoute Gérard Hamel. Ce n'est pas sans émotion que Patrick Maisons a tenu ses derniers vœux, en concluant : « Être maire c'est passionnant, c'est exigeant aussi, car satisfaire l'opinion publique c'est bien, mais aller dans le sens de l'intérêt général c'est mieux. C'est la rigueur que je me suis imposée pendant toutes ces années et j'espère y avoir répondu ».



Charlyne Didelot
23/01/2020