Vie locale

Sainte-Gemme-Moronval : « Je ne partirai pas sans un moment d’émotion »


André Cochelin, maire de Sainte-Gemme-Moronval depuis deux mandats, élu depuis 31 ans, a dressé le bilan des actions menées en 2019 à l’occasion de sa dernière cérémonie des vœux.

André Cochelin l’a annoncé, il y a quelques mois, il ne se représentera pas aux prochaines élections municipales. Le maire de Sainte-Gemme-Moronval a détaillé son bilan 2019. « 1115 habitants sont installés sur la commune contre 1120, l’an dernier. Notre école a perdu 37 enfants en quatre ans, ce qui a entraîné la fermeture d’une classe. La population du village vieillie mais la part de jeunes de moins de 14 ans reste importante ». La municipalité a engagé la révision de son Plan Local d’Urbanisme (PLU). « La première question que l’on doit se poser est : Que veut-on pour notre commune ? Adossée à l’est de Dreux, sur la vallée de l’Eure, et à deux minutes de la RN12, sa position en fait un territoire attractif. Deux réunions publiques sont prévues les 3 et 13 février pour en débattre ». En 2019, le city-stade a été réalisé et utilisé par l’Association Sportive et Culturelle de Mézières-en-Drouais. « Nous souhaitons y installer un auvent et des sanitaires publics pour personnes à mobilité réduite ». La Maison de la petite enfance fréquentée par 25 petits de 0 à 3 ans, a été agrandie et remise aux normes. L’un des gros investissements porte sur la rénovation du toit de l’école en trois tranches. La première aux vacances de l’été et les autres auront lieu à la Toussaint et à Noël. Ce chantier, d’un coût de 169.000€ HT, est subventionné à hauteur de 50% par l’État et le département. « Des travaux qui ne seraient réalisables sans l’aide de l’État, la Région, le Département, l’agglomération et la Caisse d’Allocations Familiales. André Cochelin a un regret : « la construction de six logements sociaux et du local économique ne sera pas commencée avant la fin du mandat. C’est un projet auquel je tiens mais la lourdeur administrative nous a fait perdre du temps. Je ne partirai pas sans un moment d’émotion », confiait le maire avant d’adresser ses remerciements à ses collaborateurs et ses vœux à l’assemblée.



Annie Duval-Petrix
23/01/2020