Guichainville : Hélène Le Goff est candidate à sa succession


À la suite de la démission de François Bibes, maire de 1987 à 2016, Hélène Le Goff ; sa première adjointe, a été élue maire en 2017. Elle briguera à nouveau le poste de premier magistrat de la commune en mars prochain.

Élue conseillère municipale en 1983, adjointe au maire depuis 2001, Hélène Le Goff avait pris la suite du maire sortant et elle veut continuer à s’investir pour la commune, « plus motivée que jamais ». Elle sera tête de liste d’une équipe partiellement renouvelée, comprenant 13 membres de l’équipe en place et 10 nouveaux candidats, « tout à fait désireux de s’investir dans la commune ». « Le dernier mandat a été riche en réalisations et nous avons couvert l’intégralité de notre feuille de route, avec l’agrandissement de l’école maternelle, la réfection de voiries et trottoirs, l’enfouissement de réseaux et un important chantier au cimetière, sans augmenter les taxes locales, stables depuis 2012 » détaille Hélène Le Goff, avant d’évoquer le dossier du Long Buisson 3, qui fait débat. « C’est un projet porté par l’EPN et nous avons préféré l’accompagner, dans un esprit communautaire, plutôt que de conserver un terrain enclavé, tout en protégeant les habitants avec une commission de suivi des travaux à laquelle nous serons étroitement associés » précise la candidate. Le programme complet sera dévoilé dans une quinzaine de jours mais des dossiers importants sont déjà connus, en particulier la reconstruction du restaurant scolaire et la mise en place d’une chaufferie bois pour chauffer divers bâtiments scolaires et périscolaires. « Nous avons également lancé une étude de faisabilité pour implanter des commerces de proximité, en relation avec l’EPN, le Conseil Départemental et la Chambre de Commerce, sans gêner l’activité de notre commerce multi-services » annonce Hélène Le Goff. La sécurité et la protection des personnes et des biens figurent également dans les réalisations du prochain mandat, avec la signature de la convention « Participation citoyenne » et la mise en service d’un dispositif de vidéo protection. Les habitants pourront prendre connaissance du programme complet et poser leurs questions, lors de la réunion publique qui se tiendra, samedi 6 mars, à la salle polyvalente.



Louis Leprêtre
29/01/2020