Vie locale

Agnès Cueille emmène la liste #Dreux en commun


Professeure des écoles spécialisée, au groupe scolaire Michelet et à l’école Jean-Zay, Agnès Cueille, 55 ans, est à l’initiative de la création du groupe La France Insoumise de Dreux en décembre 2016. Elle dirige une liste aux élections municipales.

« On est un collectif citoyen. Tous les gens qui sont sur la liste ne sont pas France Insoumise. La liste est complète mais ouverte. Elle compte des citoyens issus des syndicats, des parents d’élèves et des militants associatifs. Nous avons le soutien de La France Insoumise qui est un mouvement mais pas un parti. On nous aide au niveau juridique, logistique, pour les formations mais on ne nous finance pas ». C’est la première fois qu’Agnès Cueille se présente en tant que tête de liste aux élections municipales à Dreux. « Je suis une militante de terrain, je participe à la campagne contre la vente des aéroports, la mobilisation contre les ordonnances travail et la réforme des retraites. Nous proposons un programme assez vaste mais avec des priorités. Dreux est une ville très touchée par le chômage : 3500 chômeurs dans la catégorie A. Si on fait les calculs, beaucoup d’entre eux ne sont plus inscrits à Pôle Emploi. Le taux de pauvreté est depuis des années aux alentours de 30% ». Agnès Cueille dévoile son programme qui, selon elle, s’appuie sur une démocratie locale et transparente « avec une diffusion des informations municipales par le biais d’Internet. Nous proposerons un référendum d’initiative citoyenne communale avec des instances participatives et la cogestion des biens communs. Nous signerons la charte Anticor. L’emploi et l’écologie doivent être intimement liés. Nous voulons que la transition écologique soit un vecteur d’emplois. Nous développerons l’économie locale en soutenant la création d’entreprises coopératives. Nous nous engagerons dans la démarche d’un territoire zéro chômeur et favorisons les reprises d’entreprises notamment en SCOP,  à créer des coopératives d’activité d’emploi (CAE) et favoriser la création de services d’échanges locaux en mettant à disposition des citoyens des plateformes dédiées. Nous ferons revivre les quartiers en modifiant le Plan Local d’Urbanisme de façon à empêcher l’installation de nouvelles grandes surfaces. L’arrêt de la délégation de service public à Sodexo permettra la création d’une régie simple pour la cuisine centrale qui fonctionnera en circuit court pour les repas des scolaires et des portages de repas des seniors ». Concernant le fonctionnement de la vie municipale, la candidate souhaite mettre en place une équipe de professionnels, d’élus et de personnels municipaux autour d’un projet de production de produits bios locaux. « Nous allons recréer des jardins ouvriers pour permettre aux gens de consommer leur production. Pour les déchets organiques, nous allons mettre en place une collecte pour une production de biogaz qui a le même rendement que celui des plantes produites pour la méthanisation. Nous allons soutenir les TPME (Très Petites et Moyennes Entreprises) locales en créant un guichet unique pour leur venir en aide au niveau juridique et administratif. On sera auprès des habitants qui veulent créer toutes formes d’activités. On ne veut pas se contenter de mesures d’insertion mais aller plus loin avec de vrais emplois ». Agnès Cueille veut mailler le territoire autour des idées des habitants « pour créer une synergie. Le logement est un enjeu de justice sociale et d’aménagement urbain. Un toit, c’est un droit. Il faut écouter la voix des habitants plutôt que celle des promoteurs et proposer des logements dignes et sains ». La liste #Pour Dreux en commun a aussi d’autres priorités dans le transport, le sport, la culture et les loisirs, en privilégiant les dispositifs éducatifs. « Il faut aussi soutenir les services publics de santé, et travailler avec ceux de sécurité pour privilégier la prévention ».



Annie Duval-Petrix
06/02/2020