Vie locale

La transition écologique au cœur des municipales


Un pacte pour la transition écologique créé en novembre 2019 propose 32 mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques et plus justes. Un collectif d’associations interroge les candidats sur leurs intentions.

Au niveau national, une soixantaine d’associations telles que le Secours catholique, Emmaüs, Attac, Greenpeace ou encore Agir pour l’environnement ont élaboré un pacte proposant 32 mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques et plus justes. Localement, le Cercle Laïque, présidé par Martine Vivès, et la FEEL (Fédération Environnement Eure-et-Loir), présidée par Martine Trofleau, qui regroupe 11 associations, dont 3 au niveau national, ont choisi d’adresser une lettre aux candidats têtes de listes des 25 principales communes de l’Agglomération du Pays de Dreux. « Il ne s’agit pas de dire il faut faire, nous demandons aux candidats s’ils ont l’intention de mettre en œuvre certaines de ces mesures et comment ? », indique François Bordes, vice-président de la FEEL. Dans ce pacte, il est demandé aux collectivités locales d’appliquer trois principes : la sensibilisation et formation à la transition auprès des différents publics, la co-construction des politiques locales et l’intégration des impacts à long terme de l’urgence climatique. « Nous demandons aux municipalités d’appliquer ces trois principes dans leur gouvernance », poursuit Jean-Marie Pillet, président de l’ASVEG (Association de Sauvegarde du cadre de Vie et de l'Environnement de Garnay). Si l’écologie figure en bonne place parmi ces 32 questions (alimentation bio dans les écoles, alimentation à 100% en énergies renouvelables pour les équipements municipaux, protéger la ressource en eau…), le social y tient une bonne part (assurer la réinsertion des personnes en difficulté et garantir l’accès à un logement abordable et décent). Le pacte suggère aussi de revoir le projet autoroutier de la RN 154-RN12, de donner la priorité au logiciel libre dans le service public pour une informatique au service de l’intérêt général. Les réponses des candidats seront rendues publiques sur : www.transition-citoyenne.org



Annie Duval-Petrix
06/02/2020