Vie locale

Évreux : Timour Veyri, à la tête d’une liste d’union de la gauche


Opposant résolu à Guy Lefrand à la mairie d’Évreux, Timour Veyri sera tête de liste PS de « Évreux, ensemble », soutenue par Europe Écologie Les Verts (EELV), le Parti Communiste (PC) et les Radicaux de Gauche.

«Notre liste comprend 50 % de personnes membres de la société civile, de tous les quartiers et de tous les âges, désireuses de travailler ensemble, par opposition à l’exercice très solitaire du pouvoir cher à Guy Lefrand » commence le candidat. Le soutien du commerce Ébroïcien est l’un des axes forts de sa campagne. « Depuis l’arrivée de l’équipe municipale actuelle, le nombre de commerces vides a doublé, pour s’établir à 24 %. Dans le même temps, nous avons perdu 2 000 habitants en ville. Élus, nous allons lancer un grand plan « Marshall » pour faire revenir les Ébroïciens et les Eurois en centre-ville » annonce Timour Veyri, en proposant notamment la gratuité des parkings et des transports en commun les mercredis et samedis, et en créant une « foncière » qui permettra de racheter les commerces vides, avec l’aide du conseil départemental, de l’Agglo et de la Chambre de Commerce et de l’Industrie (CCI). « Il s’agit de booster et d’harmoniser l’offre commerciale à Évreux, pour pallier l’effet dévastateur de la « zone carrefour » voulue par l’équipe municipale actuelle » ajoute le candidat, qui veut également créer « un fonds d’urgence de 2,5 millions d’euros, financé par l’indemnité versée par McArthurGlen, pour compenser l’ouverture du village des marques à Douains ». Pour « Évreux ensemble », l’écologie constitue « une urgence et une opportunité » et avec EELV, les candidats sont décidés à mener des actions très concrètes, avec « la végétalisation de la ville et des établissements publics, des écoles ou des structures dédiées aux ainés, la création de corridors écologiques dans la commune… ». Les candidats veulent faire d’Évreux « une ville modèle » ; pas une simple remise à niveau. « Le maire doit réussir la transition écologique, en choisissant les producteurs locaux pour les cantines scolaires et en parvenant à servir des repas 100 % bio avant la fin du mandat, en favorisant les déplacements à vélo et en installant une flotte de minibus propres pour desservir tous les quartiers, en réfléchissant à la mise en service d’un tram-train entre Évreux et Rouen et mettre le paquet sur les transports en commun, en particulier pour les trains qui posent problème » ajoute Timour Veyri. 
Le 3ème axe fort des candidats concerne la démocratie participative. « Il faut la faire entrer dans tous les pans de la vie municipale, pour être vraiment à l’écoute des habitants. C’est une véritable révolution citoyenne qu’il faut faire, pour redonner à notre ville la place qu’elle doit avoir dans notre département. 
À 38 ans, j’espère être le plus jeune maire élu à Évreux, pour donner un nouvel élan et réconcilier les Ébroïciens avec la municipalité » termine Timour Veyri.



Louis Leprêtre
13/02/2020