Vie locale

Didier Crétot, tête de liste de « Gravigny 2020 avec vous »


Adjoint au maire en charge de la culture et de la vie associative, Didier Crétot briguera le poste de maire aux prochaines élections municipales. Il souhaite mettre en place un projet construit avec les habitants.

« Dès le début, notre volonté a été de réunir des habitants motivés pour entamer une démarche participative de co-construction d’une plateforme d’action communale pour les six années à venir. Dès le mois de novembre nous avons organisé une conférence de presse, une réunion publique et trois ateliers portant sur les thèmes de notre campagne » détaille Didier Crétot, estimant que cette démarche qualifie son collectif pour revendiquer l’appellation « Collectif citoyen » ajoute le candidat, « qui verrait d’un assez mauvais œil que d’autres se l’approprient ». « Le programme conçu avec les habitants, c’est nous ! La démarche participative, c’est nous, le collectif citoyen, c’est dans l’ADN de « Gravigny 2020 avec vous ! » insiste le candidat. La liste, qu’il a trouvé « sans la chercher », compte 5 élus sortants et 24 nouveaux candidats, « tous compétents », qui ont la volonté de s’investir pleinement pour la commune. « Notre marque de fabrique sera la concertation avec les habitants pour les projets structurants, afin qu’ils soient les acteurs du développement. Nous souhaitons notamment améliorer l’accueil et les conditions d’éducation de nos enfants, soutenir la jeunesse, agir au quotidien pour la transition écologique, développer l’emploi et le commerce local, développer l’offre de santé et promouvoir le service public » annonce Didier Crétot. Toutes les actions du collectif ne sont pas déclinées dans le programme mais les colistiers affirment « que la maitrise des finances communales sera une préoccupation constante au service du projet ». Une réunion publique de campagne, présentation du programme, sera organisée mardi 3 mars à 18h30 salle Gérard Philippe. 

Photo : Didier Crétot et son collectif promettent un programme « ambitieux mais réaliste »



Louis Leprêtre
26/02/2020