Vie locale

Des tarifs en baisse pour les trajets Dreux-Paris


La Région Centre-Val de Loire avait déjà fait des efforts de tarification, l’an dernier, pour les navetteurs qui travaillent en région parisienne. De nouvelles baisses sont prévues au printemps 2020.

L’an dernier, François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire avait apporté de bonnes nouvelles à Dreux en annonçant la prise en charge, par la Région, de la moitié de l’abonnement SNCF des parcours Dreux-Houdan. « Aujourd’hui, le coût mensuel Dreux-Paris revient à 96 € : l’abonnement Dreux-Houdan coûte 116 € et le Pass Navigo 75 €, soit 191 € dont 50 % sont pris en charge par les entreprises. La Région a engagé une enveloppe de 400.000 € dans ce dispositif », explique Valentino Gambuto, conseiller régional. Au printemps 2020, la Région Centre-Val de Loire annonce une nouvelle baisse du prix de l’abonnement Dreux-Houdan à 100 € au lieu de 116 €. Avec le Pass Navigo à 75 € et les 50 % de prise en charge par les entreprises, le trajet Dreux-Paris reviendra à 87 € par mois. La carte Rémi Train et Car coûte 30 € l’année.  Elle est gratuite pour les moins de 26 ans. Elle permettra aux jeunes de voyager sur Dreux-Paris à -50 % en semaine et à -66 % le week-end. Pour les adultes, les tarifs passeront à -33 % sur les voyages en semaine et à -50 % le week-end. « Un aller et retour Dreux-Paris, qui coûte actuellement 28 €, coûtera 9 € le week-end pour un jeune, 14 € pour un adulte. Nous souhaitons que le prix du train revienne moins cher que le co-voiturage », explique l’élu. Autre bonne nouvelle : pour les demandeurs d’emploi, en partenariat avec Pôle Emploi, des carnets de 10 à 15 tickets seront mis à leur disposition à 0 € pour un aller et retour Dreux-Paris pour se rendre à des entretiens d’embauche. Pour les personnes en formation, une réduction de -75 % sera mise en place, soit 7 € l’aller et retour. Là encore, c’est la Région Centre-Val de Loire qui prendra en charge. Ce dossier a été porté par le conseiller régional Valentino Gambuto, le vice-président délégué aux transports Philippe Fournié, et le président François Bonneau. « Cela fait 20 ans que je me bats pour que les navetteurs puissent bénéficier de la carte orange devenue le Pass Navigo. C’est une attractivité pour les entreprises qui souhaiteraient s’installer à Dreux et les habitants du Drouais qui travaillent dans la région parisienne. Je suis fier de l’avoir obtenue grâce à la volonté de François Bonneau », ajoute Valentino Gambuto. « La seule démarche de Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, était que l’usager devait payer son transport contre remboursement. Une démarche si compliquée que la plupart des usagers ne la faisaient pas. En 2019, on comptait 1 100 abonnés contre 850 en 2017. Il semblerait qu’il n’y ait pas plus de monde dans le train. Il y aurait beaucoup moins de resquilleurs et moins de voitures déposées sur le parking de Marchezais en restant sur Dreux ». Le conseiller régional voit deux avantages à cette nouvelle tarification : permettre à ceux qui n’ont pas de travail sur Dreux d’aller travailler dans la région parisienne et aussi un argument pour l’implantation des entreprises. « Nous sommes heureux de cette tarification qui bénéficie aux travailleurs, aux jeunes et aux adultes ».



Annie Duval-Petrix
05/03/2020