Vie locale

Marc-Olivier de Ferrières, tête de liste « Rassemblement pour Dreux »


Le candidat du Rassemblement National mise sur la sécurité, l’amélioration du cadre de vie, la redynamisation du centre-ville, le développement des transports en train et l’embauche de médecins généralistes.

Marc-Olivier de Ferrières est chef d’entreprise dans l’aménagement intérieur. Le candidat du Rassemblement National veut mettre la sécurité des citoyens au cœur de son programme. « La sécurité est une priorité. On veut développer la vidéoprotection avec écran de visionnage 24h/24h, le doublement des effectifs de la police municipale. Le développement des brigades cynophiles et la création de brigades de police montée en installant un haras sur le domaine de Comteville. J’aurais souhaité remettre l’hippodrome en service mais on trouvera autre chose. Je compte développer le centre canin de Dreux. L’objectif est de se mobiliser pour faire cesser tous les trafics, éliminer les nuisances dans les cages d’escaliers et faire cesser les dégradations ». La tête de liste du Rassemblement National souhaite améliorer le cadre de vie en refaisant tous les trottoirs et les voiries de la ville. « Certaines maisons sont inondées en cas de fortes pluies dans les quartiers. C’est important pour les personnes à mobilité réduite en déambulateur ou en fauteuil roulant. Les passages piétons seront signalés par une lumière bleue. Notre liste souhaite éclairer le patrimoine drouais comme l’église Saint-Pierre. Le financement de tout cela passera par la réduction du train de vie de la municipalité et de certaines associations. Il faut créer un équilibre ». Dans le chapitre sécuritaire, Marc-Olivier de Ferrières veut combattre le communautarisme. « La République, c’est la République ». Il veut développer des parkings gratuits en centre-ville, le week-end, et refaire des parkings de surface en ville et aux abords de la gare avec un tarif symbolique à 1,10€, la journée, et un abonnement pour les navetteurs. « Nous souhaitons développer les transports en train avec la carte Navigo Ile-de-France. Nous espérons embaucher deux médecins généralistes pour soulager les urgences avec la mise en place d’un numéro vert pour dispatcher les appels ». Le candidat RN s’engage à faire payer par la mairie la prime de 100 € revendiquée par les infirmières. « Je voudrais créer une urgence vétérinaire car pour l’heure on doit aller à Trappes ou à Chartres. Pour les seniors, je compte recréer une fanfare, une troupe de majorettes, une guinguette, un petit centre attractif et pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer une guinguette tournante dans les quartiers sans oublier le portage de repas à domicile. La cantine sera payante pour tout le monde dans les écoles ». Le candidat se dit d’accord avec le projet de la patinoire : « je trouve dommage qu’elle ne soit pas plus proche du centre-ville. Ce sera l’occasion de créer une équipe de hockey sur glace. Nous souhaitons construire un Novotel quatre étoiles. Les tabacs et les chichas seront fermés à 20 heures mais les restaurants et les débits de boissons ouverts jusqu’à 1 heure du matin le week-end ». Sur le dossier des transports, le candidat RN propose un maillage du terrain plus efficace. « Il faut développer l’hybride et une carte scolaire plus accessible ». En synthèse, le candidat RN veut une ville sûre et enracinée, souhaite développer l’emblème royal de Dreux. Pour lui, la ville doit être « généreuse et bien gérée. Une ville active, attractive et durable avec le développement des énergies biomasse. Je souhaite créer une coopérative agricole autour d’un magasin régional avec des produits locaux, épicerie fine à des prix attractifs et de qualité. Je souhaite mettre des bornes interactives administratives dans chaque quartier pour prendre rendez-vous avec la mairie et une application de la ville pour faire de Dreux une ville connectée ».



Annie Duval-Petrix
06/03/2020