Vie locale

Le déconfinement de l’agglomération comporte encore des zones d’ombres


Le bureau de l’agglomération drouaise s’est réuni le mercredi 29 avril en vue de préparer le déconfinement. De nombreuses questions étaient à l’ordre du jour.
 
La reprise se fera progressivement, tout ne reviendra pas à la normale le 11 mai, les entreprises doivent s’adapter à de nouvelles donnes. « Tout le personnel du Pôle économique de l’agglomération est au travail, à l’écoute des entreprises. Les managers territoriaux sont au contact avec les entreprises pour définir et identifier au plus tôt leurs problèmes. Nous participons au fonds d’aides mis en place par La Région Centre-Val de Loire. Cela représente 1€ par habitant soit 115.000 €. Des aides allant de 5.000 € à 20.000 € pourront être octroyées en avances remboursables à des entreprises en difficulté. Les dossiers seront examinés par l’association Initiative Eure-et-Loir. Ces aides vont au-delà de ce que peut faire l’État », indique Gérard Hamel. Le président de l’agglomération voit plus loin. « Les choses se révèlent de jours en jours, les entreprises qui avaient un peu de trésorerie ont attendu avant de déclarer leurs problèmes. Tous les commerces vont rouvrir le 11 mai, mais pour les plus vulnérables et les entreprises les plus fragiles, ce sera plus difficile. Pour la ville de Dreux, j’ai fait chiffrer un certain nombre de mesures de nature à aider les commerces et les entreprises en difficulté. Rien n’est encore acté mais ce pourrait être une exonération pour 2020 de la taxe sur les enseignes ou d’autres exonérations concernant la période du confinement dans les cas par exemple où la ville est propriétaire des murs.  Pour les petites entreprises, les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les artisans, des allègements fiscaux, des aides et des subventions de 1.500 à 5.000 € seront octroyés sur dossier via l’agglomération. Il y aura une concertation avec les élus avant que les décisions soient prises. Ce sera un petit coup de main mais je crains que ce ne soit plus difficile. Nous restons à l’écoute, nous allons au-devant des demandes, nous essaierons de trouver les moyens d’aider ». La collecte des ordures ménagères et des déchetteries était aussi à l’ordre du jour. « La collecte des déchets verts ne reprendra pas en porte à porte. Nous poursuivons la collecte des ordures ménagères et des emballages, mais pour les déchets verts nous sommes en négociations avec le Sitreva, qui gère les déchetteries pour qu’elles puissent rouvrir afin que les usagers puissent y aller eux-mêmes porter leurs déchets verts. Nous étudions les réouvertures en fonction des disponibilités du personnel pour établir des jours et des heures d’ouverture peut-être de manière progressive », explique Gérard Hamel. S’agissant des masques, un achat groupé a réuni 58 communes. 128.000 masques de fabrication française lavables 100 fois devraient être livrés le 18 mai. Les communes restent maîtresses de leurs masques, c’est à elles de décider leur mode de diffusion. Les musées de Dreux devraient rouvrir le 11 mai en respectant les règles sanitaires. Gérard Hamel, président de l’Agglo du Pays de Dreux et François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire, ont signé un document demandant la réouverture des petits sites touristiques comme la Chapelle Royale ou le château d’Anet sur notre territoire. La médiathèque ne rouvrira pas mais un système de drive permettra l’accès aux livres et aux DVD.
 
La rentrée des classes à Dreux

À chaque jour ses nouvelles informations. Celles de la rentrée scolaire restent en suspens. « Une réunion est prévue le matin du jeudi 7 mai dans la salle du conseil communautaire avec les conseils des écoles, les représentants des parents, les directeurs d’établissements, les élus concernés et les représentants de l’inspection académique. Une décision collective sera prise à ce moment-là. De toute manière, la rentrée se fera au plus tôt le 14 mai car les enseignants ont demandé deux jours de préparation, le 11 et 12 mai. C’est une décision difficile à prendre car notre souci principal est la sécurité des enfants », précise Gérard Hamel président de l’Agglo du Pays de Dreux.


A.D.-P.
06/05/2020