Vie locale

Les transports voyageurs et scolaires de l’agglomération sont prêts pour le déconfinement


On attend la décision du Premier ministre Édouard Philippe. Si le feu vert est donné le 7 mai, les transports de l’agglomération sont prêts pour les voyageurs et les scolaires avec les aménagements nécessaires à l’hygiène et la sécurité de tous.
 
« Si le déconfinement est confirmé par le Premier ministre le 7 mai, on fait redémarrer le service des transports  dès le 11 mai pour les voyageurs, le 12 ou 13 pour les scolaires qui ne sont pas attendus dans les écoles avant le 14 mai », indique Jacques Lemare en charge des transports à l’agglomération. « Le service dédié aux voyageurs reprendra progressivement mais pas comme avant. Dans un premier temps, la fréquence des bus sera adaptée au flux des voyageurs qui pourront voyager dans les meilleures conditions sanitaires. Le port du masque sera obligatoire et la distanciation sociale devra être respectée. Les bus seront désinfectés au minimum une fois par jour. Des parois de plexiglas ont été installées pour la protection des chauffeurs de façon à éviter tout contact avec la clientèle. Les voyageurs auront accès à la borne de paiement par carte bleue. Pas de paiement en espèces. Le transport à la demande ne reprendra pas tout de suite, nous y réfléchissons mais nous n’avons pas les moyens d’isoler le chauffeur, que ce soit dans un taxi ou dans un minibus qui ne possède qu’une seule porte. Ça reste compliqué quant au transport des personnes à mobilité réduites. Il n’a jamais cessé de fonctionner », détaille Jacques Lemare. Les transports scolaires seront prêts le 11 mai mais la rentrée aura lieu le 13 ou le 14. « Nous commencerons par le transport des écoliers de maternelle et de primaire, un travail de concertation est en cours dans chaque école de l’agglomération pour savoir quels sont les parents qui souhaitent envoyer leurs enfants à l’école. Le fait que ce ne soit pas une obligation rend les choses compliquées. Les cars scolaires ne comptent que des places assises, pas de voyageurs debout. Nous allons neutraliser 50% des places soit 30 au lieu de 60. Pour le transport des écoliers de maternelle, il faudra compter sur la présence d’accompagnateurs pour faire respecter la distanciation sociale. Les masques ne sont pas obligatoires pour les scolaires, ils le sont pour les personnels encadrant et les chauffeurs. Du gel hydroalcoolique sera mis à disposition du personnel. Les horaires des cars seront les mêmes que d’habitude avec la garantie d’un retour, rappelle Jacques Lemare. Nous ne pourrons pas assurer un flux à 100% comme avant. Habituellement, nous disposons de 86 cars qui transportent quotidiennement entre 6500 et 7000 élèves. Si nous réduisons à 50% la capacité d’accueil, nous ne pourrons pas transporter tout le monde à la même heure mais nous ne sommes pas inquiets car certains parents choisiront un autre mode de transport en accompagnant leurs enfants eux-mêmes à l’école. De plus les classes ne peuvent accueillir que 15 élèves. La régulation va se faire automatiquement ». Le transport des collégiens se fera à partir du 18 mai. « Les collégiens seront obligés de porter un masque et la distanciation sociale sera la même. Il sera certainement plus difficile de faire respecter les règles. Quant aux lycéens leur rentrée est prévue le 2 juin si le déconfinement est confirmé. Là, les choses deviendront plus complexes », observe Jacques Lemare.
 
Pour la rentrée de septembre, les inscriptions doivent impérativement se faire à partir du 1er juin comme les autres années. « Nous pensons que les choses vont rentrer dans l’ordre, mais les transports scolaires demandent une organisation importante, il nous faut absolument savoir combien d’élèves nous aurons à transporter. »


A.D.-P.
06/05/2020