Vie locale

Création d’entreprise durant le confinement : les euréliens continuent à vouloir se lancer !


Depuis le 17 mars, la vie personnelle et professionnelle des euréliens a été chamboulée, le quotidien, les perspectives, les déplacements, les priorités, les inquiétudes… Pourtant, les ambitions en matière de création d’entreprise sur l’Eure-et-Loir semblent s’être maintenues durant cette période. Rencontre avec l’association BGE.

« Notre association fait un constat étonnant, et plutôt encourageant pour la suite de cette crise sanitaire sans précédent : malgré le manque de visibilité et la difficulté à projeter concrètement la vie économique pour l’année 2020, les euréliens ont continué durant le confinement à projeter des créations d’entreprise, à regarder vers l’avenir, à réfléchir à leur reconversion professionnelle, à étudier la faisabilité de leurs projets » explique Sophie Renvoisé, responsable de l’antenne eurélienne de BGE, association d’appui aux entrepreneurs.

Durant toute la période de confinement, l’association BGE a fait le choix de maintenir sa mission d’accompagnement et de formation à l’entrepreneuriat, afin de répondre à la demande toujours présente des euréliens. En effet, entre le 17 mars et le 8 mai 2020, les 14 conseillers et formateurs de l’équipe BGE Eure-et-Loir ont accueilli 542 porteurs de projet et chefs d’entreprise euréliens, à distance.

En moins de 2 mois, 374 d’entre eux ont fait appel à l’équipe BGE, malgré le confinement, pour étudier un projet de création ou reprise d’entreprise. 312 porteurs de projet ont pu, à distance, vérifier le potentiel de leur idée, réaliser des simulations chiffrées, réfléchir au format juridique de leur future entreprise. « En tant que conseiller, nous avions l’habitude de recevoir les personnes physiquement sur les 4 arrondissements d’Eure-et-Loir, pour réaliser en direct toutes leurs simulations de projet, et réfléchir ensemble à la stratégie commerciale. Dès le début du confinement, nous avons décidé de maintenir le service à distance, il a fallu se familiariser avec les outils de visioconférence et d’animation en ligne, et convaincre les porteurs de projets que c’était possible ! Deux mois après, le verdict est sans appel : les personnes qui ont bénéficié de ces suivis sont satisfaites, car elles ont pu continuer à avancer sur leur projet, et surtout rester en contact avec d’autres entrepreneurs via nos différents » explique Antoine Deville, conseiller habituellement basé sur le secteur Perche et Chartrain.

« Certains projets s’avèrent non opportuns, et c’est aussi ça notre métier : établir avec les porteurs de projet le pour et le contre d’une installation, pour sécuriser les parcours, ou réfléchir à la réorientation professionnelle pour ceux qui ne créeront pas. Et les orienter vers les bons partenaires, quelque soit l’issue du projet. En moyenne, 60% des idées sont opportunes, et 30% iront jusqu’à une installation effective, après un complément de formation, et d’appui à la recherche de financements pour se lancer » précise Sophie Renvoisé.

En complément de l’aide au montage de projet, une cellule de soutien a été déployée en faveur des TPE installées, directement impactées par l’arrêt de leur activité : plus de 160 chefs d’entreprises ont ainsi été contactés par les conseillers en Eure-et-Loir, et aiguillés dans les démarches à réaliser pour consolider leur trésorerie et bénéficier des mesures d’aides de l’Etat. En ce moment même, une dizaine de commerçants euréliens bénéficient d’un coaching renforcé pour assurer leur réouverture et leur rebond, au travers du dispositif « Objectif relance » qui permet de rompre avec l’isolement, relancer la dynamique commerciale, innover dans les moyens de communiquer pour renouer avec l’activité et la clientèle le plus rapidement possible…

En mai, toute l’équipe reste mobilisée pour continuer à recevoir, à distance pour le moment, les porteurs de projets qui souhaitent étudier la faisabilité de leur idée, et se former à la gestion d’entreprise. Les ateliers continuent à avoir lieu chaque semaine en visioconférence, tout comme les rendez-vous d’accueil. Trois petits-déjeuners et apéros entrepreneurs sont également prévus dans les semaines qui viennent, et 2 ateliers « Lancer mon projet Economie Sociale et Solidaire », en réponse aux initiatives locales.

« Pour tout projet de création, ou toute difficulté rencontrée en cette période, les entrepreneurs ne doivent pas hésiter à joindre notre association et nos partenaires : tous restent disponibles et actifs pour les aider à y voir plus clair… »

Pour toute infos ou rdv : BGE Eure-et-Loir 02 54 73 68 68 / contact@ismer.fr 

https://www.bge.asso.fr/

D'après un communiqué de presse de BGE.



M Ta Ville
13/05/2020