Vie locale

Les candidats aux municipales interpellés sur l’environnement


Deux associations : Citoyens Pour Le Climat 28 (CPLC 28), présidée par Thierry Detter, et la Fédération Environnement Eure-et-Loir (FEEL), présidée par Martine Trofleau, interrogent les candidats aux élections municipales du Drouais sur le pacte pour la transition.

« Le pacte pour la transition a été lancé avant les élections municipales par une soixantaine d’ONG allant du Secours Catholique à Greenpeace et de la Fondation Nicolas Hulot à Réseau Action Climat France. Il propose trois principes transversaux et trente deux mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques et plus justes », expliquent François Bordes, vice-président de la FEEL et Jean-Marie Pillet, président de l’ASVEG (Association de Sauvegarde du Cadre de Vie et de l’Environnement de Garnay). « Nous avions envoyé des courriers aux candidats aux élections municipales avant le premier tour. Nous n’avons eu que huit réponses et toutes drouaises. Nous avons décidé de reconduire notre action en direction des villes de l’agglomération de plus de 1000 habitants où il y a un second tour, soit les communes de Dreux, Vernouillet et Saint-Rémy-sur-Avre. Nous demandons aux candidats de signer ce pacte en s’engageant sur la mise en œuvre de trois principes et de se positionner sur au moins dix mesures proposées en précisant le niveau d’ambition », précisent François Bordes et Jean-Marie Pillet. La deuxième partie de notre action vise à contacter, un par un, les maires ruraux en leur disant qu’ils ont les moyens, qu’ils ont les pouvoirs en matière de politique écologique et que sommes là pour les aider. C’est le rôle des associations de citoyens d’alerter sur les questions environnementales ». Mais les porteurs de ce message citoyen en direction des futurs élus locaux se heurtent à l’incompréhension du monde politique : « Nous avons une problématique de formation des élus qui ne se rendent pas compte que leur responsabilité est très grande par rapport aux enjeux climatiques et que la transition énergétique sociale et solidaire est vitale pour aujourd’hui et pour l’avenir. Il va falloir investir dans le développement durable ».
 

 



Annie Duval-Petrix
25/06/2020