Vie locale

Les trésors de l’été s’annoncent aux Jardins d’Imbermais


Des jardiniers passionnés, une équipe soudée et une clientèle fidèle et disciplinée ont permis aux Jardins d’Imbermais de surmonter la crise sanitaire. Le soleil est de retour avec ses trésors de bienfaits sur le moral et dans les assiettes.

L’arrivée des premières tomates est une récompense pour les jardiniers et clients des Jardins d’Imbermais. L’été est là, fruits et légumes mûrissent au soleil et l’on peut mesurer la chance de ce retour à la vie presque normale après des semaines de confinement. « Nous avons eu tout au long de cette crise, une équipe soudée et au complet. Nous nous sommes adaptés en mettant en place les gestes barrière et la distanciation sociale. Un distributeur de gel, de l’eau et du savon pour se laver les mains et des protections en plexiglas pour les caisses ont permis de poursuivre l’activité en toute sécurité. Notre clientèle, respectueuse des consignes, est restée fidèle et disciplinée même les jours de plus grande affluence », rappelle Jean-Luc Gauthier, responsable avec son frère Patrick et sa sœur Christine. Désormais, les couleurs chatoyantes des légumes d’été invitent à la gourmandise et à profiter des bonnes choses. « Les premières tomates sont là avec un panel de crudités à croquer, radis, concombres, salades vertes et rouges, légumes primeurs pleins de vitamines, carottes, haricots rame, brocolis, pommes de terre nouvelles, oignons blancs, échalotes nouvelles et ail frais. « Dans une dizaine de jours nous aurons toutes les variétés de haricots », précise Jean-Luc Gauthier qui regrette la faible récolte des petits pois, due aux conditions météorologiques. Les amateurs de ratatouille sont comblés, poivrons, aubergines et courgettes sont de retour pour accompagner brochettes et viandes grillées des producteurs locaux. Les soirées apéro ne se font plus sur écran mais à l’ombre d’un parasol entre amis ou en famille en sirotant des pétillants de fruits, jus de pommes maison ou encore une 15, la dernière version de la bière L’Eurélienne, conçue pour fêter les 15 ans de la brasserie. Cette belle ambrée est à déguster avec modération accompagnée de quelques chips Belsia issues des pommes de terre de Beauce. À l’heure du dessert, les fruits rouges sont au rendez-vous : fraises, cassis, cerises de Montmorency, groseilles, framboises à croquer telles quelles, en compotes ou en confitures, en tartes ou en clafoutis, en sorbets ou en glace, le choix ne pourra se faire qu’en ayant tout goûté.



Annie Duval-Petrix
26/06/2020