Vie locale

Dreux : balcons et jardins fleuris embellissent la ville


C’est devenu un rendez-vous coutumier, incontournable et plaisant. Chaque année à la fin du mois de juin, le rassemblement se fait aux ateliers des espaces verts de la Ville de Dreux. Deux équipes partent sillonner rues et ruelles à la recherche des plus belles maisons, balcons et terrasses fleuris.

Dreux est une ville fleurie. Elle a été récompensée par trois fleurs au concours Villes et Villages fleuris, le label national de la qualité de vie. Des panneaux sont installés aux entrées de la ville avertissant le visiteur d’un fleurissement de qualité. Si les services des espaces verts mettent tout en œuvre pour gagner une quatrième fleur, les drouais ne restent pas inactifs et bon nombre d’entre eux les soutiennent en fleurissant leurs jardins, balcons ou leurs fenêtres. Cette année, près d’une centaine de jardiniers s’étaient inscrits au concours des Maisons fleuries. Le 25 juin, dès 8 heures du matin, Claude Jonnier, ex-conseiller municipal en charge des espaces verts, Benoit Souavin, responsable du service des espaces verts de la Ville, Loïc Deroyer, responsable de l’évènementiel et du fleurissement, Maryse Gommé et Brigitte Gunther formaient le jury en charge d’établir le palmarès 2020 du concours de Maisons fleuries. Deux habitués manquaient à l’appel cette année, Monique Patriat, initiatrice des Naturalies, absente pour des raisons personnelles, et Thierry Petit, régisseur du domaine de la Chapelle Royale, pour des raisons professionnelles. « Le jury est constitué d’un élu, de professionnels et d’amateurs de jardinage amoureux de la nature », expliquait Claude Jonnier qui, arrivant en fin de mandat, connaissait par cœur la plupart des adresses des fidèles jardiniers adeptes du concours. « Nous prenons en compte le fleurissement, l’entretien du jardin et l’originalité des compositions, expliquait Benoit Souavin. Certes les géraniums donnent des couleurs éclatantes et une floraison abondante tout au long de la saison avec un entretien raisonnable mais il suffit parfois d’y associer un feuillage ou une autre plante fleurie pour apporter plus d’originalité et d’éclat à une composition ». La ville, découpée en trois parties, a été passée au peigne fin du nord au sud en passant par le centre-ville. Le jury a pu découvrir des fenêtres inondées de fleurs, des balcons aux décors floraux remarquables et des terrasses de commerces accueillantes et colorées. La journée a été riche en rencontres conviviales, de nombreux jardiniers présents à leurs domiciles sont sortis pour échanger quelques mots avec les membres du jury : « ma belle et grande lavande est morte cet hiver, l’endroit semble bien vide », déplore cette habitante d’un joli pavillon au sud de la ville. « Nous sommes entre deux floraisons, la semaine dernière, tout était en fleurs d’ici quelques jours tous ces boutons vont éclore et ce sera de nouveau très coloré », explique un autre jardinier. Le palmarès sera dévoilé à l’occasion de l’édition 2021 des Naturalies. Tous les participants se verront remettre un prix : diplômes, bons d’achat pour les meilleurs et coupe pour tous. « La manifestion est dotée de 1.000 € de prix », indiquait Loïc Deroyer.



Annie Duval-Petrix
08/07/2020