L’Aéro-club adopte un nouveau règlement


Les pilotes de l’Aéro-Club Georges-Libert de Dreux-Vernouillet ont tenu leur assemblée générale, samedi 19 septembre. Des nouveaux statuts et un nouveau règlement ont été approuvés.

Une assemblée générale extraordinaire a précédé l’assemblée générale de l’Aéro-Club Georges-Libert, samedi 19 septembre. « Il s’agit de remettre à la page des statuts qui datent de 2005 avec un modèle type de la Fédération Française de l’Aéronautique et une nouvelle définition des catégories de membres », expliquait François Rétaux, président du club. L’assemblée aurait dû avoir lieu en avril mais elle été reportée pour cause de Covid-19. Le club dispose de cinq instructeurs dont deux nouveaux, Rachid Sahnoune et Cyril Jouan. « En 2019, nous avons effectué 852 heures de vol, décerné 4 brevets et réalisé un premier lâcher. Il y a eu beaucoup de vols de découverte (baptêmes) et nous avions eu des heures de vols avec l’armée de l’air. Nos avions ont été militarisés pendant une semaine pour les entraînements en partenariat avec la Base Aérienne 105 Évreux-Fauville. Nous avons un nouveau chef pilote en la personne de Thomas Voisin, arrivé à l’aéro club à l’âge de 14 ans et désormais pilote à Air France ». 13 jeunes (6 garçons et 3 filles) ont passé leur BIA (Brevet d’Initiation à la découverte de l’Aéronautique) avec Pierre Blondel. Le président a ensuite évoqué le logiciel de réservation et de gestion des vols AEROGEST, opérationnel et surveillé de près par Gérard Parat. « Certains de nos locaux ont été rénovés sous la maîtrise d’œuvre de Jérôme Guillaume et nous avons un nouveau site Internet et des connexions sur les réseaux sociaux grâce à Frédéric Boulanger » soulignait François Rétaux. Le club entretient d’excellents rapports avec l’agglomération, propriétaire du terrain. La piste de l’aérodrome est bel et bien entretenue. Nous avons des projets de créer une salle de cours et une cuve d’essence. La crise a mis un frein à notre programme. Nous nous concentrons maintenant sur les lâchers et les relâchers des pilotes qui n’ont pas volé pendant presque 3 mois. Le budget 2020 est basé sur : 550 heures de vols sous la contrainte de l’arrêt obligatoire de notre activité en début d’année. Le club compte 60 adhérents.



Annie Duval-Petrix
24/09/2020