Un « Café de la réparation » avec les Tisseurs de liens


À Évreux, l’association Les Tisseurs de liens va lancer un nouvel atelier baptisé « Café de la réparation », consacré à la réparation gratuite d’objets.

L’association Les Tisseurs de liens a tenu son assemblée générale lundi 21 septembre et l’ensemble du conseil d’administration a été reconduit. Les membres du bureau sont tous issus des associations partenaires du collectif, Les Tisseurs de liens, qui regroupe et fédère une centaine d’associations œuvrant dans le domaine social et dans les actions solidaires. « Nous avons notamment évoqué les principales actions que nous aimerions reconduire l’an prochain, si les mesures sanitaires en vigueur nous le permettent » précise Michel Debonnaire, président des Tisseurs de liens. La première Gratiferia avait rencontré un vif succès en septembre 2019 et après l’annulation de cette année, les associations vont préparer l’édition 2021. L’association voudrait également reconduire les « Repas dans le noir » et l’exposition « Arts et solidarités », qui se tient dans le hall du conseil départemental. « Une quinzaine d’associations exposent et pour la prochaine édition, j’aimerais que cette exposition puisse durer deux semaines au lieu d’une, de façon à permettre aux enfants des structures de loisirs de venir la visiter, précise Michel Debonnaire, qui souhaite également réimprimer le répertoire des associations des Tisseurs de liens, nous éditerons un guide papier gratuit qui est très demandé, ou un format dématérialisé sur demande. Nos 104 associations y figurent et nous avons vocation à en accueillir d’autres ». Le Café de la réparation va constituer la grande nouveauté de l’année. « Nous le mettons en place en partenariat avec la Maif, Alternatiba, la Ressourcerie, l’Apajh… Il sera ouvert à tous les publics, gratuitement. Dans un premier temps, il concernera le petit électro-ménager. Notre projet est de l’ouvrir une fois par mois dans les locaux de la Maif, au 1er trimestre 2021, mais notre objectif est d’installer également notre atelier dans les quartiers, afin de toucher un public plus vaste, avec l’aide d’experts bénévoles, compétents dans toutes sortes de domaines » ajoute Michel Debonnaire, rappelant que les objectifs de cette démarche sont multiples : réduire les déchets, préserver et transmettre l’art de réparer les objets, renforcer la cohésion sociale et l’esprit de solidarité… L’association lance un appel aux bénévoles ayant des compétences en électricité, en mécanique, en électronique, « pour participer à cette nouvelle action solidaire ».

Les Tisseurs de liens. Contact : 06 03 59 01 06 



Louis Leprêtre
01/10/2020