L’Agglo vote une nouvelle taxe contre les inondations


Il aura fallu attendre la dix-neuvième délibération inscrite à l’ordre du jour du conseil communautaire du 28 septembre à Chérisy, pour provoquer interrogations et refus dans l’assemblée. Il s’agissait de l’instauration de la taxe GEMAPI. Un dossier rapporté par Daniel Rigourd, maire de Villemeux-sur-Eure.

Après le vote de nombreuses délibérations concernant la vie institutionnelle, les finances, la politique de la ville et le développement économique, Daniel Rigourd, membre du bureau délégué à la gestion des milieux aquatiques, était chargé de présenter le projet d’instauration de la taxe GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations). Le programme concerne l’aménagement d’un bassin ou d’une fraction hydrographique, l’entretien et l’aménagement des cours d’eau et ses accès, la protection et la restauration des sites et des zones humides ainsi que des formations boisées « qui sont devenues un problème récurrent en raison du réchauffement climatique », soulignait Gérard Sourisseau président de l’Agglomération. Les inondations n’épargnent ni les particuliers ni les entreprises qui sont nombreuses dans les vallées. « Les études, travaux et gestion incombant à l’Agglomération pour 2021 s’élèvent à 718.822 € », indiquait Daniel Rigourd qui proposait le principe de l’instauration de la taxe GEMAPI. Cette taxe sera reversée au Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée de l’Avre (SMAVA) et le Syndicat du Bassin Versant des 4 Rivières (SBV4R). L’Agglomération du Pays de Dreux exerce la compétence GEMAPI sur le reste du territoire, hors syndicats et la prévention des inondations sur le périmètre du SBV4R. Plusieurs élus ont dénoncé le principe de cette taxe. Valentino Gambuto, élu de l’opposition à Dreux, regrette l’instauration d’une taxe supplémentaire et Gisèle Quérité, élue d’opposition de Vernouillet, estime qu’en cette période difficile une taxe supplémentaire n’est pas la bienvenue. La délibération a été votée avec une grande majorité seulement 7 abstentions et 4 contre.  Le montant de la taxe sera fixé en avril 2021, il a été estimé aux alentours de 6,15 € par an et par habitant. Il ne peut pas excéder 40 €. 

 



Annie Duval-Petrix
06/10/2020