La Résidence de l’Avre, un endroit où il fait bon vivre


La Résidence de l’Avre est située dans le parc du château du Haut-Venay, à Saint-Lubin-des-Joncherets. Différents types d’appartements y sont proposés en permanent, temporaire, ou en découverte avec un grand nombre de services à la carte.

Quand la maison devient trop grande, les tâches du quotidien trop lourdes, qu’on est autonome mais qu’on a besoin d’un peu d’aide dans la vie de tous les jours, la solution d’un appartement en résidence pour seniors tombe à point. On y vit comme à la maison avec le souci des tâches du quotidien en moins, l’assurance de la sécurité et du confort et un établissement médicalisé tout proche. Maria Goncalves, directrice de la Résidence de l’Avre et de l’EHPAD du château du Haut-Venay, et son équipe apportent un soin tout particulier au confort et au bien-être de leurs pensionnaires. « La résidence a ouvert ses portes en septembre 2019, tout y est flambant neuf. Elle comprend 26 appartements de trois styles : T1, T1 bis et T2. Tous sont entièrement équipés, salle de bain, coin cuisine, espace salle à manger, salon et chambre. Les espaces salons et chambres sont équipés de téléviseurs. De grandes baies vitrées offrent une jolie vue sur les espaces boisés ou sur le château. Les appartements sont meublés mais les résidents peuvent apporter leurs meubles », indique la directrice. La Résidence de l’Avre offre une ambiance familiale et chaleureuse où les résidents et leurs familles peuvent se retrouver dans la salle de restaurant pour y déjeuner ensemble, dans des petits salons destinés à jouer aux cartes ou passer de bons moments de partage ou encore profiter des terrasses aux beaux jours. « La moyenne d’âge de nos résidents se situe aux alentours de 83 ans. Nous accueillons des personnes seules et des couples. L’atout de notre établissement est la proximité de l’EHPAD médicalisé. Si la santé d’une personne le nécessite, elle pourra être prise en charge dans l’établissement tout proche et son conjoint pourra ainsi être à ses côtés autant qu’elle le souhaitera », poursuit Maria Goncalves. L’équipe de la Résidence de l’Avre a mis en place un grand nombre de services destinés à faciliter le quotidien des résidents. Ce sont des services à la carte modulables selon les besoins. « On peut cuisiner chez soi mais aussi décider de prendre ses repas au restaurant de l’établissement. Petit déjeuner, déjeuner ou dîner, les menus sont les mêmes que ceux proposés à l’EHPAD, les repas sont confectionnés sur place avec des produits labellisés dans le respect de l’environnement. Le pain est fourni par deux boulangers de la région et les fruits et légumes proviennent d’un primeur de Nonancourt. Des menus spéciaux sont proposés aux personnes devant suivre un régime particulier », détaille la directrice. Bien que les appartements disposent de lave-linge, l’établissement propose un service de blanchisserie. Une maîtresse de maison accompagne les résidents dans leurs demandes au quotidien. « On peut les accompagner pour faire leurs courses au supermarché, aller chez le pharmacien ou le médecin, selon les besoins on s’adapte. Nous disposons d’un véhicule adapté. Ce service est gratuit », précise Maria Goncalves. La Résidence de l’Avre travaille en partenariat avec un service d’aide à la personne mais chacun peut faire appel au prestataire de son choix. « Nous avons à domicile infirmières et kinésithérapeute mais c’est au choix des résidents ». La bagagerie permet de stocker les valises contenant les vêtements d’hiver ou d’été selon les saisons. Les résidents sont accueillis de façon permanente mais aussi temporaire. « Un séjour découverte ou quelques jours afin de permettre à la famille de partir en vacances ou encore une sortie d’hospitalisation le temps de se remettre en forme ». Le grand plus de la Résidence de l’Avre, c’est qu’on peut y venir avec son animal de compagnie et pour se distraire, des animations sont proposées chaque jour. « La Résidence est connectée. Le Wifi est disponible dans tout l’établissement, ce qui permet aux résidents de communiquer avec leurs familles ou de faire leurs commandes chez les commerçants par le biais d’un drive. Grâce au réseau mycolisee, les familles sont en contact quotidien avec leurs proches et peuvent suivre leurs activités, les menus du jour ou les nouvelles mesures prises contre la Covid 19 », confie Maria Goncalves. 



Annie Duval-Petrix
21/10/2020