Saint-André-de-l'Eure : la solidarité s’organise dans le canton


La période d’inscription pour la nouvelle saison des Restos du Cœur vient de démarrer. Comme dans les autres structures d’entraide, la fréquentation est en hausse.

« Nous n’avons pas fermé de l’année car nous avions de nombreuses demandes. Pour la nouvelle campagne, les inscriptions ont commencé et nous avons déjà 5 à 6 familles nouvelles. Je ne me fais guère d’illusions et je sais que les inscriptions vont se poursuivre, au moins jusqu’à la fin de l’année » précise Jacques Malagoli, responsable de l’antenne des Restos du Cœur de Saint-André-de-l’Eure. Les bénévoles sont en nombre suffisant pour accueillir les bénéficiaires, bien que certains d’entre eux aient dû déclarer forfait, faisant partie des populations à risque. « Les grandes surfaces locales continuent de nous fournir en nourriture et en produits frais. Nous avons également un soutien important de la résidence des séniors Le Bois, la Rose, qui met à notre disposition un espace dédié pour dispenser des cours de cuisine avec une diététicienne, et un autre pour permettre aux bénéficiaires de se faire couper gratuitement les cheveux par une coiffeuse bénévole » poursuit le responsable de l’antenne Andrésienne, qui attend ses nouveaux locaux, plus fonctionnels et accessibles. « Le déménagement vers la nouvelle structure dans la zone d’activités de la Croix Prunelle fait partie de nos engagements. Nous espérons pouvoir terminer les travaux en 2021 » confirme Franck Bernard, maire de la ville. L’antenne des Restos de Croth est également très sollicitée en ce début de saison et la Conférence Saint-Vincent-de-Paul est particulièrement active, avec une cinquantaine de familles accueillies. « C’est 6 de plus que l’an dernier et nous avons tout prévu pour accueillir plus de monde chaque mardi, avec un protocole sanitaire extrêmement strict. Les conditions d’inscription ont été revues mais les personnes qui sont réellement dans le besoin ne doivent pas hésiter à venir nous voir. Nous ne laisserons personne au bord de la route » assure François Corbé, responsable de la Conférence. Dans le canton, les CCAS sont tous mobilisés pour venir en aide aux personnes en difficulté. Certaines communes ont créé une épicerie solidaire, comme à Ivry-la-Bataille, afin d’assurer une meilleure proximité pour les bénéficiaires.

Contacts
Restos du Cœur de Saint-André-de-l’Eure : 06 87 69 70 25
Conférence Saint-Vincent-de-Paul : 06 80 72 71 56



Louis Leprêtre
12/11/2020