Les maraudes alimentaires de Christiane


Chaque jour auprès des plus démunis. Christiane Murcia a créé l’association Manches Retroussées Solidaires pour venir en aide aux plus démunis. 

Aidée par une douzaine de bénévoles, chaque jour, avec son emblématique voiture jaune attelée d’une remorque, elle fait le tour des boulangeries, après la fermeture. Pour ramasser les invendus, pains, sandwiches, pizzas, salades, viennoiseries, pâtisseries et les redistribuer aussitôt. Au domicile de familles démunies et à des personnes dans le besoin, rencontrées lors des tournées. Christiane complète le contenu de ses tournées quotidiennes avec des achats à la banque alimentaire et des produits, à dates limites courtes, fournis gratuitement par Super U, Biocoop et le Drive de Leclerc. Les services sociaux et les associations lui signalent chaque jour des cas de personnes ou familles en détresse. Christiane s’inquiète, car, en cette période difficile, peu de gens sortent de la misère. « En temps normal, on a un renouvellement d’environ 20% de bénéficiaires par mois. C’est bon pour notre moral quand des personnes nous signalent qu’elles n’ont plus besoin. Mais là, rien à faire, nous en sommes à plus de 400 bénéficiaires et on n’en voit que peu sortir du dispositif ». Christiane s’est donnée comme mission d’aller au secours des autres depuis plus de trente ans : « J’ai connu l’extrême misère. Avec ma fille, j’ai couché dans des caves d’immeubles. On m’a aidée et j’en suis sortie par le travail, je me sens redevable ». Le confinement a donné et donne beaucoup de travail à Christiane mais lui a permis, avec son association, de se rapprocher d’autres, comme le Secours Populaire, la Croix Rouge, Solidarité Citoyenne, l’AJM et la plateforme municipale Évreux Entraide. « On se rend service mutuellement, on se coordonne, c’est précieux ». Sans oublier la Fondation Mathieu Bodmer et les sportifs d’Évreux : « Ils nous ont offert l’argent nécessaire pour faire plus que doubler nos tournées. Sans eux, on n’y serait pas arrivé ». Dégâts collatéraux du confinement pour Christiane, elle vient en aide à de plus en plus de travailleurs pauvres, des gens qui ont perdu leurs « petits boulots », des ex-intérimaires ou « des indépendants, des autoentrepreneurs qui avaient du mal à y arriver, mais là ne s’en sortent plus ». La période est difficile mais, Christiane et les Manches Retroussées Solidaires ont réussi, avec les autres associations à ce que personne ne manque de nourriture à Évreux. « Au prix de soucis en tous genres et de plus de 12h de travail par jour ».

Association Manches Retroussées Solidaires. Christiane : 06 16 01 06 85



Claude Murray
12/11/2020