Langue des signes : Je comprends avec Nathalie


Handicap invisible, la surdité a son moyen de communication : la langue des signes. Elle existe depuis toujours, des traces de langues gestuelles ont été retrouvées dès l'Antiquité. Un prêtre français, l’abbé Charles-Michel de l’Épée, a créé en 1756 la première véritable école pour sourds avec un code de signes gestuels structuré. 

En France, la langue des signes française n’est reconnue à part entière dans le domaine de l'enseignement que depuis la loi du 11 février 2005. Chaque pays a sa langue des signes spécifique, pour nous c’est la LSF, Langue des Signes Française. Nathalie Goannis propose des cours de LSF dans différentes associations d’Évreux comme l’Agora Espace de Vie Sociale à l’Amicale Laïque de Saint-Michel à destination de tous publics et, aussi, pour les enfants et ados à l’Amicale de Navarre. Elle est malentendante, opérée plusieurs fois, et appareillée. Son audition décline de plus en plus, c’est irréversible. Elle a donc appris la langue des signes, pour elle-même. Jusqu’au niveau 3 actuellement.
Nathalie a créé son association : « Je comprends » comme cadre à sa passion de transmettre aux autres. « J’ai choisi d’apprendre plutôt aux personnes entendantes. Il n’y a pas besoin d’avoir un très haut niveau dans la langue des signes, pour pouvoir communiquer avec une personne malentendante ou sourde profonde. Le niveau 1, vingt heures de cours, cela peut suffire ». À l’ALSM, elle enseigne à des jeunes, par groupes, travaillant en binômes. Un apprentissage sérieux, mais aussi ludique. « Je les fais travailler par thèmes, le premier c’est l’alphabet, puis, après, les couleurs, et, ensuite on pratique avec un jeu de l’oie. Ça passe très bien comme ça ». À la base de l’apprentissage, on s’exprime avec les mains, mais l’expression du visage est très importante. « C’est plus facile d’apprendre par des cours, en communiquant directement plutôt que par des livres ou internet. Mesures sanitaires obligent, on porte un masque spécial, transparent ». Les personnes sourdes et malentendantes représentent environ 6,5 % de la population française. Les cours de langue des signes, comme ceux de Nathalie, sont en plein essor, car, malheureusement, de plus en plus de jeunes perdent de l’audition à cause de leurs casques audio à un niveau excessif, et c’est irréversible…

Différents organismes, établissements et associations enseignent la Langue des Signes Françaises à Évreux, dont Nathalie Goannis : Tél. : 06 17 30 22 40 - E-mail : nathalie@je-comprends.com



Claude Murray
25/11/2020