Un chèque de 20.000 € pour le Sourire de Camille


C’était Noël avant l’heure en ce samedi après-midi 28 novembre. Camille et ses parents étaient invités au restaurant chez Fidan à Dreux pour y recevoir un chèque de 20.000 €, fruit d’une mobilisation solidaire sur une cagnotte en ligne.

Camille a 5 ans et demi. C’est une petite fille polyhandicapée qui nécessite un environnement médicalisé. Devant ce lourd handicap, ses parents, Vincent Quentin et Lisa Kolodzeij, ont dû repenser la structure de leur maison et entamer des démarches pour obtenir des aides mais elles se sont avérées insuffisantes. L’association familiale Le Sourire de Camille a été créée il y a deux ans et apporte un grand soutien aux parents. Parfois le hasard fait bien les choses. « C’est en participant à une course à Chartres que j’ai rencontré le papa de Camille qui est membre du C’Chartres Handi-Run. Une association qui organise souvent des compétitions sportives à but humanitaire. J’ai eu l’idée d’en faire de même à l’occasion des Foulées Drouaises mais elles ont été annulées comme beaucoup de rencontres sportives à cause de la crise sanitaire. Nous avons alors pensé à une cagnotte en ligne », explique Mounir Chakkar, adjoint au maire en charge des solidarités. « C'est difficile de décrire ce que nous ressentons. Nous sommes ravis de cette solidarité, c'est bien plus qu'un chèque. Cela aide à faire face au handicap et à vivre au quotidien », explique Lisa Kolodzeij. « Grâce à Mounir Chakkar et ses partenaires, la Ville de Dreux, des entreprises, des associations locales ainsi que des anonymes, la Croix-Rouge et l’animateur du Village Estival, nous avons bénéficié d'un don de 20.000 € en faveur de notre association. Cet argent nous permettra de réaliser les travaux d'aménagement nécessaires au confort et au bien-être de Camille. Une salle de bain adaptée et une chambre vont être créées pouvant accueillir le matériel nécessaire à son quotidien aujourd'hui et à long terme », poursuit la maman. Grâce aux dons, les travaux pourront débuter en février. C’était un moment joyeux dont Mounir Chakkar et son groupe étaient fiers. « Réunir une telle somme en un mois, c’est exceptionnel », confiait l’élu.



Annie Duval-Petrix
03/12/2020