Malgré un contexte compliqué, l’équipe municipale de Prey est au travail


Après l‘annulation de l’élection des 3 adjoints et la démission de 2 conseillers, les habitants seront appelés aux urnes les 24 et 31 janvier prochains. En attendant, l’équipe municipale fait avancer ses projets.

Élu maire le 3 juillet 2020, Damien Voltolini ne cache pas qu’il souhaiterait « plus de sérénité pour travailler avec tout le monde, majorité et opposition ». Après l’annulation de l’élection des 3 adjoints par le tribunal administratif, le 29 septembre dernier, et la démission de 2 conseillers, les Preyens seront appelés aux urnes en janvier, pour des élections municipales partielles. Elles permettront d’élire deux nouveaux conseillers pour compléter le conseil et élire les adjoints. « C’est une situation un peu compliquée mais pour autant, nous avons beaucoup travaillé depuis le mois de juillet. Nous aidons le commerce et les artisans du village, en remettant à nos aînés un bon de 40 euros à dépenser chez eux » assure Damien Voltolini, qui s’est également préoccupé du rachat du restaurant et multiservices, un commerce essentiel. « L’EPN était propriétaire des murs et la commune du terrain, créant ainsi un imbroglio au moment de la vente. Nous avons pu le résoudre et le commerce a pu rouvrir avec un nouveau propriétaire » ajoute le maire. Les élus ont changé le matériel des services techniques, devenu obsolète, en le remplaçant par du matériel électrique, avec l’aide des fonds de concours attribués par l’EPN. « Nous avons également fait appel à l’Agglo d’Évreux pour créer notre site Internet, qui permet à nos habitants d’être mieux informés. Deux panneaux d’information électriques vont être installés, toujours avec l’aide de l’EPN » poursuit Damien Voltolini. Le projet d’implantation d’une usine de méthanisation suscite de nombreuses critiques. « Nous avons déposé un recours contre le permis d’exploiter en juillet. Toute l’équipe municipale est contre le projet, beaucoup trop près des habitations et de la zone d’activités, ajoute le maire. Je réside à Prey depuis une vingtaine d’années et c’est ma première expérience d’élu. Je vais m’investir pour ce village, idéalement situé et qui dispose d’un beau potentiel ». 



Louis Leprêtre
09/12/2020