Le P’tit Marché de Ferrières-Haut-Clocher a bien eu lieu


Depuis juin, le P’tit Marché de Ferrières-Haut-Clocher se tient tous les mois. Rendez-vous attendu par les habitants, il s’était paré de ses belles couleurs de Noël vendredi 4 décembre pour sa 6ème édition. 

Réunissant 25 exposants, sa tenue doit beaucoup à la mobilisation de la municipalité et de ses bénévoles pour adapter son organisation aux gestes barrières. Rare événement ayant pu voir le jour en ces temps confinés, le public a répondu présent à ce marché 100% local, voire même en bonne partie ferriérois. Créateurs, artisans et commerçants de Ferrières-Haut-Clocher et de l’Eure étaient mobilisés pour proposer leurs produits alimentaires, cosmétiques, articles de puériculture, bandes-dessinées et objets en cuir personnalisés. L’association des parents d’élèves de l’école du village, Les P’tits Loups, exposait également les créations des enfants réalisées sur le temps scolaire. « Nous essayons pour chaque marché d’avoir des nouveautés et évitons les doublons parmi les exposants » précise Raphaël Tanguy, adjoint au maire. « Nous sommes très sollicités, j’ai dû refuser une quinzaine d’exposants ! Nous conservons un noyau dur de commerçants qui vient à chaque nouveau rendez-vous tout en amenant systématiquement de nouveaux exposants originaires de Ferrières et des alentours ». À l’image de Lisa, habitante du village, qui vendait sur le marché des produits fabriqués par des bénévoles au profit de la SPAE. « L’argent récolté est utilisé pour les chats et les chiens du refuge. Nous prenons en charge des séances d’ostéopathie ou bien des bilans vétérinaires notamment ». Ferriéroise également, Prescillia exposait ses articles de puériculture Mum and the Gang. « C’est la première fois que je vends sur le marché, habituellement je suis cliente » explique la jeune femme. « Ces rendez-vous mensuels font bouger le village, les gens sont heureux de s’y retrouver. Et moi j’en profite pour proposer une sélection de mes articles pour bébés et enfants ».
Élue depuis quelques mois, la nouvelle équipe municipale, emmenée par Jean-Daniel Guitton est particulièrement motivée à faire vivre sa commune. « Nous souhaitons que le village bouge à nouveau ! » observe le premier édile. « Ferrières se doit d’être connu et c’est avec ce genre d’événements que l’on peut y arriver. Nous devons développer notre attractivité pour faire venir de nouveaux habitants. La vie de nos écoles en dépend. Nous souhaitons également installer un parc multisports pour enfants et adolescents ».



Aurélie Bourgeaux
09/12/2020