Des nouveautés pour les Vitrines d’Évreux


C’est dans un contexte covidien particulier que le nouveau bureau de l’association des Vitrines d’Évreux a été élu le 23 novembre dernier.

Composé de huit membres, Abdé Zayani gérant de ZeCarrossery à Évreux en a pris la présidence, accompagné de Jacqueline Coussens, membre d’honneur, de son vice-président et prédécesseur, Julien Patry, aux côtés de David Manuel, Sabrina Desteuque, Éliane Gaillien, Pascal Gilibert, et Marion de Castro. Reprenant hâtivement les projets en cours dans un contexte peu favorable à la vie commerçante, l’équipe a dû faire preuve de réactivité et travailler dans l’urgence à la veille des fêtes de Noël. Constituée de 127 adhérents, l’éthique de l’association demeure la dynamisation du centre-ville. La première opération impulsée par la team a été la Vitrine Féérique et ses 55 lots offerts par les commerçants adhérents. Implantée 3 place du Grand Carrefour dans la vitrine mise à disposition par un commerçant, celle-ci a permis la mise à l’honneur des commerçants tout en étant « covid-compatible ». 
La seconde action a été la mise en place d’un catalogue de Noël des commerçants adhérents. Trop juste au niveau du délai pour une impression papier et d’un coût trop élevé, le choix d’un support numérique a été retenu. « L’action avait été validée par l’ancien bureau » explique Abdé Zayani. « Le catalogue recense une quarantaine de commerçants comprenant les offres de Noël avec codes de réduction et click and collect. Interactif et informatif, il a été réalisé gratuitement par Taoufik El Moumene, de la société Event Tex ». Les temps forts tels que la Saint Valentin, Pâques, la fête des mères et des pères seront relayés à travers des animations, jeux et énigmes. Fortement impactée par la crise sanitaire, l’union commerciale a opté pour une nouvelle stratégie, le lancement d’une « marketplace » à Évreux. Développée par la société Event Tex, cette « place de marché numérique » offrira aux commerces de proximité une vitrine en ligne. Il s’agit de proposer aux magasins du centre-ville (adhérents aux Vitrines ou non) de bénéficier d’une boutique en ligne sur la plateforme. Concrètement, le client peut visualiser les commerces abonnés, commander ses produits, payer en ligne et passer prendre ses achats directement en boutique ou bien se les faire livrer. « Ouvrir une boutique en ligne seul n’est pas toujours simple, nous guiderons les commerçants dans la création de leurs sites, nous assurerons leur suivi en les accompagnant même physiquement jusqu’à la mise en vente du premier produit » détaille Taoufik El Moumene. « Un SAV sera géré ainsi qu’une solution de livraison éco dans la journée par un prestataire local. Les adhérents aux Vitrines bénéficieront d’avantages spécifiques. Les commerçants seront payés immédiatement du règlement de leurs produits sans délai de traitement et ils détermineront eux-mêmes le choix de livraison ». Si le lancement du site est imminent, les applications mobiles devraient suivre, créant sur leur passage une petite révolution numérique locale dans l’intérêt des commerces de proximité.



« Quid des bons de 20€ offerts par la mairie d’Évreux ? »

Pour soutenir le commerce local, la municipalité a mis la main au portefeuille en distribuant gracieusement des bons d’achats de 20€ aux habitants d’Évreux, charge à eux ensuite de les dépenser dans les commerces de proximité de la ville. 
Ravie de l’opération, Elodie Kessad, gérante du salon de coiffure Médard centre-ville dénombrait mi-décembre 26 bons d’achats utilisés dans sa boutique. « Les gens sont contents du cadeau de la municipalité et ça nous a apporté de nouveaux clients. Pour certains, sans ces bons, ils n’auraient pas pu se permettre de venir se faire coiffer, donc c’est très positif ». 
Chez Jean’s Fizz, Alexandra Herman est également satisfaite. « Les clients sont très contents de cette démarche mais essaient de ne pas dépasser le montant de 20€ … Après le premier confinement, les clients ont joué le jeu et se sont rués sur les commerces du centre-ville, là c’est beaucoup plus modéré, les gens se massent sur la zone malheureusement. Majoritairement, les personnes qui viennent sont de très bons clients avec un panier intéressant, le chiffre est là néanmoins mais avec peu de clients ».



Aurélie Bourgeaux
23/12/2020