L’hôtel Ibis de Dreux en construction


Le projet avait été initié il y a cinq ans. En janvier 2022, l’hôtel Ibis Styles trois étoiles + ouvrira ses portes, rue du Bois-des-Fosses. Thierry Thauvin, un enfant de Dreux, en sera le gérant.

« Dreux souffrait d’une sous-capacité d’accueil. Nous avons mûri ce projet avec la municipalité précédente. Grâce à l’opération Cœur de ville, lancée par Fadela Benrabia, préfète d’Eure-et-Loir, l’an dernier, les travaux ont pu commencer il y a quelques jours », annonçait Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux, à l’occasion de la pose de la première pierre du futur établissement hôtelier, le 18 décembre dernier. S’il étudiait au lycée Rotrou en même temps que Pierre-Frédéric Billet, Thierry Thauvin n’avait pas l’intention d’investir dans la ville de son enfance. Après un début de carrière bien rempli à la direction du service digital du groupe Accor, il pensait ouvrir sa première affaire dans les Yvelines. « Nous avons su convaincre Thierry Thauvin et deux co-investisseurs de s’implanter à Dreux avec des partenaires comme l’État, par le biais de la Banque des territoires, le Département, avec la Société d’Aménagement et d’Équipement du Département d’Eure-et-Loir, et la ville de Dreux », confiait Pierre-Frédéric Billet. « C’est vrai que la ville a changé en 30 ans. J’y ai trouvé une vraie dynamique de toutes les équipes et un projet pour la ville très important » indiquait Thierry Thauvin. Le rôle de l’État est aussi d’accompagner des projets d’investisseurs privés qui concourent au dynamisme de la commune, à la fois, dans sa dimension commerciale mais aussi, et c’est le cas, dans sa dimension touristique. Dreux à un réel potentiel de développement avec la Vallée des favorites et des monuments historiques, une nature verdoyante qui va être mise en valeur et le tourisme d’affaires à seulement 45 minutes de Paris », constatait Xavier Luquet, sous-préfet de l’arrondissement de Dreux. « Le projet de 4 millions d’euros comptera 60 chambres de 19 à 36 mètres carrés. Elles seront louées entre 70 € et 140 €, petit déjeuner compris. Nous aurons quatre niveaux, avec les étages. Un rez-de-chaussée avec l’espace de vie, un espace jeu, un espace bar-snacking pour le petit déjeuner mais pas de restauration sur place. L’idée c’est d’avoir un partenariat avec les restaurants de la ville. Nous aurons une salle de réunion au rez-de-chaussée pouvant accueillir une dizaine de personnes en coworking ou en voyage d’affaires. L’hôtel disposera d’une grande salle au dernier étage avec vue panoramique sur la ville pour accueillir des événements particuliers, des associations, des animations diverses ou des séminaires d’entreprises. Notre parking a une capacité de 31 places », détaillait Thierry Thauvin.



Annie Duval-Petrix
07/01/2021