Dreux : les Lions Clubs s’unissent pour les Bébés du Cœur


Le Lions Club Dreux Cité Royale, présidé par Jacqueline Guyot, et le Lions Club Dreux Doyen, présidé par Philippe Lefevre, s’unissent comme chaque année pour la collecte des Bébés du Cœur qui aura lieu vendredi 29 et samedi 30 janvier dans le hall du magasin Hyper U de Vernouillet.

En raison du couvre-feu, la collecte des Lions Clubs, au profit des Bébés du Cœur, aura lieu le vendredi 29 janvier, de 14h-17h, et le samedi 30 janvier, de 9h-17h, dans le hall du magasin Hyper U de Vernouillet. « Nous avons besoin de couches, de lait, de petits pots d’alimentation et de produits d’hygiène sauf les lingettes », explique Jacqueline Guyot, responsable de la commission Bébés du Cœur. « Comme l'année dernière, une cinquantaine d'enfants, de la naissance à 18 mois, seront bénéficiaires de cette action. Cette année les vêtements de la naissance à 18 mois sont bienvenus », ajoute la responsable. L’école Saint-Martin accompagne les bénévoles des Lions Clubs dans leur action humanitaire. « Les élèves font la collecte du 8 au 28 janvier, elle sera remise aux Restos du Cœur en présence de quelques membres des deux Lions Clubs, le 28 janvier à 16h30, à l'école Saint-Martin », indique Jacqueline Guyot. L’an dernier, la collecte de 986 kilos dont 200 pour l’école Saint-Martin avait une valeur de 5.217 €. De son côté, Pascal Imbault, responsable départemental des Bébés du Cœur constate que : « l’année sera compliquée. Nous allons essayer de faire de notre mieux mais le volume sera en net recul. Tous les magasins ne seront pas couverts, en particulier Carrefour Chartres et pas de collecte sur Rambouillet. Nous allons devoir adapter les horaires au couvre-feu avec un arrêt de la collecte à 17 heures. Pour respecter les gestes barrières, les donateurs devront déposer leurs dons dans des cartons ou dans les chariots. Nous serons présents à Châteaudun, Chartres, Auneau, Dreux, Hanches, Maintenon et Nogent-le-Rotrou », détaille le responsable qui compte sur la générosité des Euréliens car les besoins des Restos du Cœur ne cessent de croître et en particulier en cette période de crise sanitaire sans précédent.



Annie Duval-Petrix
19/01/2021