La ville de Conches accompagne ses habitants non autonomes


Depuis le lundi 18 janvier, la vaccination contre la Covid-19 s’est étendue aux personnes âgées de plus de 75 ans ne résidant pas dans des structures d’hébergement. 

Sur le territoire de la Communauté de Communes du Pays de Conches-en-Ouche, ils sont 1 500 personnes environ à pouvoir en bénéficier. Bien consciente des difficultés que cette vaccination peut engendrer pour les personnes fragiles, en perte d’autonomie et rencontrant des soucis de mobilité, la CCPC, en collaboration avec la Préfecture et l’ARS propose un accompagnement spécifique pour ce public. Aide à la prise de rendez-vous, mise en place d’un service de transport à destination du centre de vaccination d’Évreux, de Verneuil et de Bernay, tout est prévu et innovant puisque la collectivité est la première du département à offrir cela. « Nous avons identifié une trentaine de personnes par leurs aides à domicile » indique Jérôme Pascot, président de la CCPC. « À cela s’ajoutent une vingtaine de personnes qui nous ont contactés directement, nous estimons à environ 50 personnes souhaitant vouloir profiter du dispositif ». Bien qu’ayant anticipé les besoins, la collectivité s’est heurtée à une saturation des services, indisponibilités de doses de vaccin, engorgement des rendez-vous… C’est donc non sans difficulté qu’elle a pu mettre en place un transport ce lundi 25 janvier en faveur de 12 personnes pour une première session de vaccination au centre hospitalier de Bernay. « La piscine étant fermée actuellement, ce sont trois maîtres-nageurs qui ont accompagné ces personnes âgées de 80 à 96 ans dans le transport et lors de l’injection » précise Carine Duval, responsable du service d’aide et d’accompagnement à domicile pour la CCPC. « Il était très important d’être à leurs côtés jusqu’au bout, car la vaccination les questionne. Elle génère des angoisses, c’était pour beaucoup une décision compliquée à prendre qui s’est souvent faite après avis des familles et du médecin traitant ». Au départ de la place Aristide Briand de Conches, trois minibus de neuf places ont été mis à disposition des bénéficiaires. Satisfaite du déroulement de cette première opération, la collectivité souhaite répondre aux autres demandes en espérant un désengorgement prochain des services de vaccination.



Aurélie Bourgeaux
26/01/2021