Le chantier de l’école de Nétreville avance bon train


Résolument moderne, l’école de Nétreville sort de terre. Elle sera opérationnelle pour la prochaine rentrée scolaire. D’autres projets émergent et la ville veut également être au chevet des 35 autres écoles d’Évreux.

L’école de Nétreville occupe une place à part dans le « parc » des écoles Ébroïciennes. « C’est la première fois depuis de très nombreuses années que nous construisons une école à Évreux. Le chantier se déroule selon les prévisions et normalement, la nouvelle structure devrait être livrée le 15 juillet et ouvrir à la rentrée de septembre. Elle accueillera 250 élèves, répartis dans 15 classes de primaire et maternelle » explique Guy Lefrand, assez fier de cette construction quasi expérimentale, dont la consommation électrique est très faible, avec son ossature en bois, un triple vitrage et une isolation assurée par des caissons garnis de paille compressée. « Au départ, j’ai été un peu moqué avec mon projet d’école en paille. J’ai même eu droit à l’histoire des 3 petits cochons ! Les critiques ont cessé car tout le monde voit que cette construction de qualité va également valoriser un quartier laissé à l’abandon pendant des années. L’école a également été pensée pour offrir une proximité avec le centre de loisirs et la possibilité de bénéficier d’une restauration et de dortoirs communs. Elle a coûté plus de 12 millions d’euros et nous avons pu bénéficier d’une aide importante de l’État » détaille Guy Lefrand. Les autres écoles de la ville, souvent anciennes, voire très anciennes, font l’objet de réhabilitations lourdes qui coûtent chaque année 2 millions d’euros à la commune. « Durant l’été, les services municipaux et communautaires ont réalisé ou commandé des travaux pour les dédoublements de classes, pour changer les huisseries ou mettre en place des traitements acoustiques. Nous sommes aussi intervenus dans toutes les écoles maternelles de la ville, pour un budget de 255 000 euros » ajoute le maire, qui évoque également la sécurisation des écoles demandée par l’État : « chaque année, nous sécurisons deux à trois écoles de la ville et c’est un budget de 40 000 euros environ par école ». Parmi les projets qui vont aboutir prochainement, le maire cite la livraison prochaine d’un nouveau restaurant scolaire à l’école du Clos aux Ducs, une construction dont le montant s’élève à près d’un million d’euros.

 



Louis Leprêtre
26/01/2021