Un patrimoine rare au musée des instruments à vent


Haut-lieu de la facture instrumentale, le musée des instruments à vent revisite plusieurs siècles d’histoire des instruments et du savoir-faire des luthiers, qui ont largement dépassé nos frontières.

Avant que les instruments puissent être exposés dans un véritable musée, une initiative est attribuée aux maîtres luthiers qui, dès 1888, ont souhaité exposer leurs réalisations et leur savoir-faire. « Dans un premier temps, c’est dans les locaux de la mairie que ces pièces rares ont été exposées. C’était le premier pas des facteurs d’instruments pour montrer un travail unique au monde » rappelle Sylvain Boreggio, maire de la ville.  Les collections ont ensuite trouvé un écrin dans le Musée des instruments à vent, une construction de taille modeste. Les riches vitrines du musée abritent des collections remarquables de flûtes, hautbois, clarinettes, musettes de cour, cors Anglais… datant du XVIIIème siècle à nos jours. À l’origine, les facteurs d’instruments étaient souvent musiciens à la cour de Versailles ou à Paris. Depuis de nombreuses années, les équipes qui se sont succédé au musée ont fait un très gros travail pour que les visiteurs, de plus en plus nombreux, puissent découvrir les collections. Des ateliers enfants et familles ont été mis en place, tout comme des rencontres avec un musicien, qui explique l’histoire et le fonctionnement de son instrument, avant de jouer. « C’est un musée reconnu internationalement et nous œuvrons pour le rendre plus accessible, tout en abordant des sujets un peu plus techniques, pour mieux comprendre l’histoire des instruments. Nous allons également proposer des présentations bilingues, car nous avons une fréquentation étrangère importante » explique Capucine Dooms, chargée des publics et de la communication au musée. Des expositions viennent émailler la vie du musée, à l’image de celle consacrée au luthier Léon Leblanc, baptisée « Léon Leblanc 1 900-2 000, un homme, un siècle », qui durera en principe jusqu’au 28 mars 2021. « Un homme qui, dès son enfance, était au contact des ouvriers, des bois et des harmonies que son père dirigeait. C’est aussi celui qui découvrit le potentiel du marché Outre Atlantique » souligne Emanuele Marconi, directeur du musée. Le musée est désormais géré par l’agglo Évreux Portes de Normandie, qui dispose de la compétence des musées. Un projet d’agrandissement, attendu depuis de nombreuses années, pourrait intervenir en 2024.

Musée des instruments à vent
2 rue d’Ivry - Place de l’église à La Couture-Boussey
Contact : 02 32 36 28 80
miv@epn-agglo.fr
En raison des contraintes sanitaires, le musée est actuellement fermé

 



Louis Leprêtre
09/02/2021