EAC Triathlon : un club dynamique et incontournable


Créé en 1987, le club ébroïcien de triathlon demeure un incontournable pour tous les passionnés de sports enchaînés. 117 licenciés, deux équipes au plus haut niveau national en duathlon et triathlon, des jeunes nombreux et motivés, l’EAC Triathlon se porte bien. 

La crise sanitaire n’aidant pas, fermeture de la piscine, bouleversement des créneaux d’entraînement avec le couvre-feu, tous ces aménagements auraient pu nuire au club. Mais réactivité et dynamisme étant au rendez-vous, à chaque nouvelle annonce gouvernementale sa solution. « On a mis en place des créneaux d’entraînement le midi, le samedi matin ainsi que des cours de PPG en visio » précise Maryvonne Avelot, présidente du club. « La dynamique est bonne ce qui concerne les licenciés même si nous sommes dans la fourchette basse, le noyau dur reste présent. On a un bon taux de présence à l’entraînement ». Subventions de la Ville, de la Région et de l’EPN versées, le club présente un budget positif mais l’inquiétude subsiste. « Toutes les compétitions et stages que nous organisons ont été annulés, cela représente un manque à gagner et nous redoutons une baisse des subventions dans les années à venir. Heureusement, nous pouvons toujours compter sur nos prestataires privés comme Groupama, notre nouveau sponsor. Nous bénéficions également d’un partenariat avec la ville de Conches qui permet à nos athlètes de D1 de s’entraîner dans sa piscine ». C’est justement à Conches que le club projette l’ouverture d’une sous-section de trottin’athlon en septembre. Déjà en activité sur Évreux depuis l’an dernier, le trottin’athlon propose aux enfants dès 6 ans de s’adonner à la course à pied et à la pratique de la trottinette tout en travaillant les enchaînements. « Nous aimerions ouvrir cette section dès 5 ans, puisque les enfants basculent au triathlon à 8 ans ». Placées au plus haut niveau national, les deux équipes masculines de triathlon et de duathlon visent le maintien en D1. « Nous n’avons presque pas de changement d’effectif » précise Robin Moussel, entraîneur de l’Évreux AC. « Notre objectif en duathlon cette année est de finir dans le top 5 et de se rapprocher du podium pour le triathlon. J’espère que la covid n’empêchera pas nos deux recrues étrangères, Frederick Webb et José Luis Cordova Perez de nous rejoindre cette année. Les filles sont en D2 duathlon et D3 triathlon, à noter le départ de Meghan Bazire et les arrivées de Juliette Gabanelle, Émilie Jamme et Sophie Deguste. Il y a une vraie dynamique positive chez les filles qui peut permettre la montée dans les deux disciplines ».

Renseignement : 06 10 76 01 01



Aurélie Bourgeaux
09/02/2021