Évreux : la dérive d’avion Transall inaugurée


Mardi 9 février, c’est sous un froid polaire que la dérive du Transall, avion symbolique de la base aérienne d’Évreux, a été inaugurée sur le rond-point d’entrée de ville, situé sur la Route Nationale 13.

Hervé Morin, président de la Région Normandie, le général de brigade aérienne Breton, le colonel Delporte, commandant de la base aérienne d’Évreux (BA 105), et Guy Lefrand, maire d’Évreux, ont participé à cette inauguration réfrigérée. La dérive aux proportions imposantes (660 kg, 6 mètres de haut et 7 de large), a été dévoilée par les officiels. « Nous avons voulu rappeler la genèse de cette dérive, qui représente sur ce giratoire d’entrée de ville, la base aérienne d’Évreux, indispensable pour nous » a déclaré Guy Lefrand. Il a rappelé qu’Hervé Morin, ministre de la Défense à l’époque, s’était battu et avait obtenu le maintien de la base aérienne à Évreux, alors qu’une nouvelle organisation prévoyait de la supprimer. Le colonel Delporte, commandant de la BA 105, a évoqué « un beau symbole qui a été rendu possible grâce à 4 ans et demi de travaux de nos prédécesseurs. La base aérienne fait partie de notre écosystème ». Hervé Morin a rappelé que l’appareil Transall, construit en partenariat avec l’Allemagne, avait participé à toutes les opérations de l’armée Française. « La base aérienne constitue un vecteur d’action économique pour le secteur et il était important de la maintenir à Évreux » a ajouté le président de la Région Normandie. Jérôme Filippini, préfet de l’Eure, a notamment salué « une initiative qui permet de trouver un site d’excellence pour Évreux et la Normandie et un équipement qui vitalise la ville ». Cette opération conjointe entre la BA 105 et le territoire qui l’abrite, marque le retrait progressif des avions Transall, auxquels sont substitués des appareils de type C-130J, au sein d’un escadron franco-allemand, unique en Europe, qui sera composé de 10 aéronefs d’ici à début 2024. Pour l’accueillir, la BA 105 a engagé des travaux d’envergure, avec la construction de parkings avions et de zones opérationnelles. Dès l’été 2021, 200 militaires français et allemands rejoindront la base aérienne et verront de nouvelles arrivées progressives de soldats allemands, pour atteindre un objectif final de 260 militaires français et allemands. Cette montée en puissance de la BA 105 s’inscrit dans le cadre du plan Famille du ministère des Armées, avec l’intégration au niveau local des familles de militaires, en matière de logement et de scolarité.



Louis Leprêtre
10/02/2021