La faculté dentaire d’Évreux accueillera 10 étudiants en septembre


Inaugurée mardi 9 février, la nouvelle antenne d’enseignement en odontologie accueillera les patients au printemps prochain. Une dizaine d’étudiants rejoindra la structure à la prochaine rentrée de septembre.

Hervé Morin, président de la Région Normandie, Guy Lefrand, vice-président de la Région Normandie, président de l’EPN et maire d’Évreux, accompagnés de nombreux professionnels de santé partenaires du projet, ont visité les locaux de la nouvelle antenne d’enseignement en odontologie, aménagée sur le site de l’école Notre-Dame. « Nous avons commencé à réfléchir au sujet le 16 novembre 2018, lors d’un déjeuner avec le Doyen de la faculté de Rouen. Ce qui est exceptionnel, c’est que nous ayons pu réaliser ce projet vieux de 20 ans, en un peu plus de 2 ans seulement. Cette antenne aura un double intérêt : elle va permettre de prendre en charge des populations qui n’étaient pas accueillies et des personnes rencontrant des difficultés en matière d’accessibilité. Elle accueillera 10 étudiants en septembre, puis une quinzaine l’an prochain. Une expérience de cette nature menée au Havre, a permis de constater que 50 % environ des étudiants issus de cette formation, venaient ensuite s’établir dans la commune. C’est là-dessus que nous nous sommes basés » confiait Guy Lefrand. Le département de l’Eure est au hit-parade des déserts médicaux. « C’est vrai pour les médecins et ça l’est tout autant pour les dentistes. Il faudrait 800 praticiens supplémentaires pour entrer dans la moyenne nationale. L’effort est gigantesque ! » a lancé Hervé Morin, particulièrement séduit par la structure. La nouvelle « fac dentaire » est très bien équipée, avec du matériel dernière génération. Elle comporte 10 fauteuils dentaires, une salle de chirurgie et une de radiographie dentaire. Elle est parfaitement accessible pour les personnes à mobilité réduite. Des chambres individuelles sont aménagées à l’étage pour héberger les étudiants. « La situation de l’antenne, tout près de la gare et du centre-ville, est un atout supplémentaire. L’EPN a fait un gros effort financier dans ce dossier mais nous voulions absolument nous doter de cet outil pour améliorer l’offre de soins sur notre territoire » ajoute Guy Lefrand. La fac dentaire a coûté 2 252 747 €. La Région a subventionné à hauteur de 1 148 150 €, le Département pour 784 850 €, l’EPN pour 632 028 €, l’État pour 187 719 €.



Louis Leprêtre
24/02/2021