Saint-André-de-l'Eure : signature de la convention « Petites villes de demain »


L’EPN a établi une candidature conjointe avec la commune de Saint-André-de-l’Eure, dans le cadre du dispositif « Petites villes de demain » porté par l’État. Un partenariat qui englobe un vaste programme d’équipements et de réalisations.

« Saint-André-de-l’Eure a été identifiée au Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) de l’EPN, comme étant un pôle relais structurant du territoire. Saint-André seule n’aurait pas eu la force de frappe nécessaire et cette candidature conjointe lui permettra de bénéficier d’un soutien pour préciser le projet et de solliciter les subventions auprès des partenaires, parmi lesquels : l’État, la Région, le Département ou encore, la Banque des Territoires » souligne Guy Lefrand, président de l’EPN, citant des dossiers qui vont être lancés par l’Agglomération : la nouvelle crèche, la future déchetterie intercommunale, l’agrandissement de l’aire de camping-cars. Signée mardi 16 février par l’EPN, la convention d’adhésion a également été adoptée mercredi 17, par le conseil municipal de Saint-André-de-l’Eure. « Cela représente une vraie opportunité pour la commune et nous avons candidaté en présentant de très gros projets. Nous avons été retenus et nous allons pouvoir bénéficier des conseils d’un chargé de mission, qui va nous aider à mettre en œuvre un véritable projet de territoire. Il va réfléchir pour nous et cerner nos besoins. Nous allons d’ailleurs mettre à sa disposition un bureau dans l’enceinte de la mairie, afin qu’il puisse travailler utilement. La commune a déjà fait un gros travail, notamment sur le site de la friche industrielle Bernard et nous avons organisé des débats publics avec le cabinet Sagacité, pour présenter nos différents projets » a expliqué Franck Bernard, maire de la ville. Le programme « Petites villes de demain » devrait permettre de conduire le projet de revitalisation du centre-bourg, en réaménageant son espace commerçant et en repensant les mobilités. La requalification des friches de la commune devrait déboucher sur un programme mixte, développant habitat, équipements publics et espaces verts. La politique de renouvellement de l‘habitat et de lutte contre la vacance voulue par la commune, en partenariat avec l’EPN, sera au cœur du dispositif, tout comme l’aide aux commerces, dont le dossier est en attente du rapport réalisé par la Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI) de l’Eure.



Louis Leprêtre
24/02/2021