Câliner les arbres, c’est bon pour le moral


Depuis deux ans, l’ébroïcien Jérôme Le Carff propose bénévolement une initiation à la sylvothérapie lors de balades en forêt. Se reconnecter à la nature tout en profitant des bienfaits apaisants des arbres, l’animateur partage son expérience auprès des groupes qu’il accompagne. 

« J’ai moi-même été initié à la sylvothérapie par le passé, je la pratique pour moi mais j’apprécie ces temps de partage. Dans la vie, je suis ultra connecté et très urbain, ces temps me permettent une reconnexion aux origines, à la nature ». Carton plein pour les deux sessions organisées le week-end des 13 et 14 février, obligeant même l’organisateur à refuser des participants. Au programme de ces balades nature, le « tree hugging », autrement dit, l’art de faire un câlin à un arbre pour profiter de son énergie. « Je propose un départ du golf d’Évreux puis une promenade entre voie verte et bois afin de prendre un bain de forêt » explique Jérôme Le Carff. « Au bout d’environ 3 km, je fais un point sur la sylvothérapie et demande aux participants de progresser dans la forêt en silence. Après un temps de relaxation, chacun se dirige vers l’arbre qui l’attire le plus, en fonction de son apparence et de ses affinités. Ensuite, l’idée est d’enlacer l’arbre et de profiter de son énergie ». Faire le vide en soi, ne pas se laisser envahir par des pensées parasites, se concentrer sur les bruits de la nature, ces petits bruits que l’on n’entend pas habituellement… « Écoutez, la nature vous dit bonjour ! Je profite des balades pour faire passer des messages sur la nécessaire préservation de la nature et son respect ». Limités à 6 personnes au vu de la situation sanitaire, ces bains de forêt créent des émules. Venue pour la 3ème fois câliner les arbres, Viviane est devenue adepte de la sylvothérapie. « Je suis sur Évreux depuis un an et demi, j’ai découvert cet événement sur Facebook alors j’ai tenté l’expérience. La première fois, l’effet de surprise m’a déconcentrée et je n’ai pas profité comme j’aurais dû. Maintenant, je me concentre et j’en ressens un réel bien-être, même le soir après la balade. J’arrive même à ressentir la chaleur de l’arbre ». Dans une société où tout va vite, où prendre du temps pour soi est compliqué, ces moments passés en forêt sont sujets à de réels bienfaits. Diminution du stress, bien-être immédiat et non-immédiat, relaxation, méditation et aussi observation des arbres, leurs feuilles et les jeux de lumière à travers elles. Juste prendre le temps de respirer et… de profiter.

jeromelecarff31@gmail.com



Aurélie Bourgeaux
24/02/2021