155 000 kilomètres à vélo, sur les cinq continents


Isabelle et Bruno Frébourg vont mettre un terme à un périple entamé il y a 15 ans. Ils devraient rentrer en Normandie le 13 mars, après un voyage riche en rencontres.

Depuis le 8 avril 2006, les globe-trotters de Chavigny-Bailleul auront parcouru 155 000 kilomètres sur leurs lourdes bicyclettes, traversé 70 pays, sur les 5 continents. Lors de leur départ, à Ézy-sur-Eure, ils avaient annoncé qu’ils partaient pour une durée indéterminée, « à la découverte du monde, des peuples et des cultures ». C’est précisément ce qu’ils ont fait, dans des conditions souvent difficiles, sans ménager leurs mollets ! Ils sont actuellement au Brésil, le terme de leur long voyage. Le retour s’annonce compliqué, car leurs billets d’avion du 7 mars viennent d’être annulés, en raison des ravages que fait la Covid dans leur secteur, provoquant une interdiction de traverser. « Nous avons réservé le 11 mars et pris la route en sens inverse pour arriver à Salvador de Bahia, avec 250 kilomètres de routes de montagne à parcourir » écrit Bruno. Leur arrivée en Normandie est désormais prévue le 13 mars. Ce qui semble étonnant, c’est leur incroyable bonne santé. « Même si le poids des ans se fait sentir dans les jambes, ce long voyage nous a rendus moins sensibles aux virus de tous genres. Aucune angine, grippe ou gastro à déplorer durant toute cette période » assurent les globe-trotters. Étonnant lorsqu’on sait qu’ils ont beaucoup fonctionné à l’économie, mangeant des aliments parfois périmés, buvant de l’eau pas toujours potable et dormant dans des endroits parfois improbables. Ils se disent prêts à repartir pour d’autres aventures… mais avec un van, si les sponsors sont au rendez-vous. « Ce qui nous a frappés durant ces 15 années de voyage, c’est l’accueil que nous ont réservés toutes les populations du monde. Nous nous sommes faits des amis dans de nombreux pays, mais aussi en France. Des centaines de personnes ont suivi notre périple avec assiduité » assure Bruno. Il est vrai que le « carnet de voyage » très documenté et les superbes photos qu’ils envoient chaque semaine, permettent aux adhérents de leur site de suivre leur formidable aventure et de partager leurs découvertes. « Nous rentrons pour retrouver notre famille, nos amis, mais c’est avec le cœur amer, car les conditions de vie, en France ou ailleurs, ne seront plus jamais les mêmes. Un passeport vaccinal va être mis en place et il ne disparaîtra jamais. Les voyages vont devenir de plus en plus difficiles et pénibles à organiser » pronostiquent les globe-trotters.

 



Louis Leprêtre
10/03/2021