Séverine Gipson : priorité à la gestion de la Covid-19


Suppléante de Bruno Le Maire, Séverine Gipson est la députée de la 1ère circonscription de l’Eure depuis juillet 2017. Elle veut être une parlementaire de proximité et elle a multiplié les actions de terrain durant la pandémie.

Élue maire de Foucrainville, un petit village de 90 habitants, en 2014, Séverine Gipson remplace le ministre de l’Économie sur les bancs de l’Assemblée Nationale. La députée a été très présente dans différentes réunions ou initiatives visant à doter le territoire de structures de santé, le secteur étant considéré par beaucoup comme un « désert médical ». Également pour mettre en avant le dispositif du gouvernement, baptisé « France Relance », qui a bénéficié à l’entreprise Bronze Alu, à La Couture-Boussey, et à d’autres sociétés de sa circonscription. « Je suis également intervenue auprès des élus, notamment ceux qui l’ont été aux dernières élections municipales. Cette période a coïncidé avec la Covid-19, le premier confinement et la France qui s’arrête brutalement. J’ai continué mes travaux à l’Assemblée avec des dispositifs de communication nouveaux, mais j’ai consacré une large partie de mon temps à ce nouveau fléau, qui a pris tout le monde par surprise. J’ai essayé d’être au service de ceux qui en avaient besoin » indique la députée, qui dit s’être connectée « tous les deux jours avec les 22 maisons de retraite de ma circonscription, avec les entreprises, pour voir quelle était leur situation et en quoi on pouvait les aider. Nous nous sommes attachés à faire remonter les informations à l’Agence Régionale de Santé » assure Séverine Gipson. Elle évoque également des initiatives originales prises pendant la Covid-19, en se transformant par exemple en « agence de voyages », pour faire rapatrier des habitants de la circonscription bloqués à l’étranger, en mobilisant une cellule dédiée mise en place au Quai d’Orsay. « Nous avons également aidé les agriculteurs et les producteurs locaux, en leur permettant de se faire connaître et d’organiser des circuits courts et, d’une façon générale, j’ai échangé au quotidien avec les ministères concernés pour les informer des difficultés. Je pense que nous étions un peu des ascenseurs, permettant de signaler les problèmes rencontrés et trouver des solutions, pour les particuliers comme pour les entreprises » ajoute Séverine Gipson, qui évoque une « période très dure, mais porteuse d’espoir pour la solidarité dans le territoire ».

Séverine Gipson
Permanence : 14, rue Georges Bernard à Évreux
06 38 62 86 30



Louis Lepretre
24/03/2021