Nétreville : la restructuration du quartier avance bon train


Mardi 16 mars, Guy Lefrand, maire d’Évreux, a fait le point sur la restructuration de l’espace public de Nétreville, en présence de représentants de l’État, de la Région, du conseil départemental et des bailleurs sociaux.

L’opération s’inscrit dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPRNU), pour un coût de 4,55 millions d’euros, financés par l’État (1,73 million d’euros), l’EPN (1,3 millions d’euros), la ville d’Évreux (900 000 euros), la Région et le Département (300 000 euros chacun). Les travaux entrepris dans le quartier sont bien visibles. « Je ne reconnais plus Nétreville ! » a lancé Rodolphe Thomas, vice-président de la Région Normandie, après une visite du quartier, en plein renouveau. Parmi les projets qui sortent de terre, la future résidence autonomie, qui sera livrée en septembre prochain. Elle comprendra 80 logements pour les seniors, une mairie annexe, une médiathèque de 600 m2 et une structure dédiée aux professionnels de santé, « qui permettra de fidéliser le personnel médical dans ce quartier » a souligné Guy Lefrand. Les travaux réalisés sur la place commerçante sont assez spectaculaires avec un dallage moderne et de nouveaux aménagements paysagers. « Les commerçants sont enchantés et je crois que nous avons réussi à gagner la confiance des habitants. Ils constatent qu’il ne s’agissait pas de promesses mais que les choses se font. Globalement, la rénovation de Nétreville coûtera près de 110 millions d’euros » a poursuivi le maire d’Évreux, annonçant que la ville travaillait avec un artiste international résidant près d’Évreux, qui construira une sculpture choisie par les habitants pour l’implanter sur cette place. La visite du quartier passait par la place de Suffren, où une réhabilitation lourde des immeubles va être entreprise sur les 160 logements. « Le coût est important car il s’élève à 60 000 euros par logement. Les travaux démarreront en fin d’année et la livraison est prévue en 2023 » a annoncé Guy Lefrand. Les élus travaillent également à la réfection des voiries et à la réorganisation de la circulation dans ce secteur, notamment devant l’école flambant neuve qui sera livrée à la prochaine rentrée. « L’idée est d’en faire un endroit totalement apaisé entre l’école et le centre, pour la sécurité des enfants et des familles » a ajouté le maire. « Vous donnez du sens à la politique de la ville et la Région y est très attachée » a notamment déclaré Rodolphe Thomas. « Nous avons bien travaillé ensemble, pour le bien commun. Vous avez toujours eu le souci des habitants et d’apporter une offre de proximité. C’est revigorant d’avoir fait ce travail et, comme vous, l’État fait bouger les choses » a souligné Jean-Marc Magda, secrétaire général de la préfecture de l’Eure. 



Louis Lepretre
24/03/2021