Vernouillet met en place un « contrat local de propreté » avec les commerçants


La municipalité souhaite s'engager dans une démarche responsable pour une amélioration durable et collective du cadre de vie avec une charte d'engagements qui lie la ville aux bailleurs, aux commerces et à l'ensemble des acteurs économiques. 

« Nous souhaitons nous engager à tendre vers une ville plus propre, notamment sur nos deux zones commerciales, la ZAC Plein Sud et les Corvées. Nous nous sommes aperçus que nous ne sommes pas bien outillés au niveau du mobilier urbain spécifique à la propreté et que les incivilités sont bien trop nombreuses » explique le maire de Vernouillet, Damien Stepho. C'est dans cette démarche que la ville a pris la décision de créer un « contrat local de propreté » et ainsi de s'engager avec les commerçants, mais aussi les bailleurs et les acteurs économiques du territoire vernolitain. « C'est un enjeu collectif, l'idée concerne les commerçants, les entreprises et nous allons également nous rapprocher des bailleurs. Il y a des endroits où les poubelles restent à l'extérieur 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Peut-être que les commerçants n'ont pas de locaux pour les entreposer ? Ce sont des points à aborder » explique Éric Steiner, Manager Commercial et Marketing Territorial. À travers cette charte, la municipalité s'engage à s'organiser et à mettre en œuvre un lien avec l'Agglo du Pays de Dreux, titulaire de la compétence « gestion des déchets », mais aussi d'optimiser les moyens matériels des agents du service public et les interventions sur le terrain. La ville s'engage aussi à organiser et soutenir des actions collectives de participations citoyennes aux opérations de nettoyage de l'espace public, comme les éco-randonneurs. « Il est important de sensibiliser la population qui peut d'ailleurs signaler les dépôts sauvages auprès de la mairie » ajoute Éric Steiner. Les commerces et les entreprises s'engageront eux aussi avec cette charte et ainsi participeront à la propreté des espaces publics devant leurs établissements et deviendront un vrai relais d'information pour le respect de la propreté auprès de leur personnel mais aussi des clients. « Ce sont des engagements forts pour l'attractivité de notre ville, il nous faut trouver le juste équilibre entre la municipalité et les commerçants » conclut Damien Stepho.



Charlyne Didelot
31/03/2021