Christophe Le Dorven et Evelyne Delaplace sur le canton Dreux 1


Les élections départementales auront lieu en juin. Sur le canton Dreux 1, Christophe Le Dorven, conseiller départemental sortant se présente avec Evelyne Delaplace, maire de Vert-en-Drouais. 

C’est dans la salle du conseil de la mairie de Garnay que Christophe Le Dorven et Evelyne Delaplace ont annoncé, vendredi 19 mars, leur intention de se présenter aux élections départementales du mois de juin prochain. C’est un deuxième mandat pour le conseiller sortant qui formait un binôme avec Florence Henri et un premier pour Evelyne Delaplace qui avait été suppléante de Jacques Lemare en 2008, lorsqu’il avait été élu conseiller général. « À 43 ans, je ne suis plus conseiller municipal mais je reste conseiller départemental. Depuis les élections municipales, j’ai bien observé la situation pour voir si de nouveaux talents émergeaient sur notre territoire, ce n’est pas le cas. Je crois avoir acquis la confiance des maires du canton. Je ne suis en charge d’aucune commune. J’ai cette liberté de pouvoir défendre les projets de chaque commune de ce territoire », explique Christophe Le Dorven qui reste un gaulliste convaincu apparenté aux forces républicaines, de Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat. « Je partage les valeurs politiques de Christophe Le Dorven, même si je n’ai pas d’appartenance à un parti. Je me présente aux élections départementales car j’ai une expérience d’élue depuis 2001 en tant que conseillère municipale, d’ajointe et de maire. Parallèlement, j’ai été la suppléante, en 2008, de Jacques Lemare ». Une expérience qui lui a permis de mener le projet de rassemblement de ses écoles, de transformer ses alentours et d’enfouir ses réseaux dans un budget maîtrisé en s’appuyant sur les compétences des directeurs généraux de services. « J’ai encore plein de projets que j’espère réaliser pour ma commune. Je fais ce que je dis. L’expérience de maire va me servir pour le département. C’est une candidature au service du territoire. Pour moi, le département est le premier partenaire des communes sur de nombreux sujets comme les routes, les associations et les collèges. J’aimerais aider mes collègues maires des communes de petites tailles, partager mon expérience et mon savoir, explique Evelyne Delaplace, âgée de 67 ans. Nous allons faire une campagne de conviction, de territoire, une campagne qui nous ressemble accrochés aux projets de nos communes comme celui du Théâtre de Dreux que Christophe a mené à bien avec un budget de 1,7 millions d’euros. » Sur sa position au sein du groupe UPE, qui dirige le Département d’Eure-et-Loir, Christophe Le Dorven précise, sans se dérober à la question : « Je suis au sein de ce groupe par conviction. Je sais que nous avons des sensibilités un peu différentes que mes collègues des autres groupes mais nous sommes quasiment tous du même département mais pas du même territoire. Chaque conseiller départemental est légitime sur son territoire dont il défend les intérêts. J’appartiens à la majorité départementale mais pas à l’exécutif de cette présidence. Ce n’est pas grave car cela ne nous empêche pas de travailler avec le groupe d’en face ».

Le canton de Dreux 1 compte treize communes :
Allainville, Aunay-sous-Crécy, Boissy-en-Drouais, Crécy-Couvé, Dreux (côté sud avec le quartier des Rochelles), Garancières-en-Drouais, Garnay, Louvilliers-en-Drouais, Marville-Moutiers-Brûlé, Saulnières, Tréon, Vernouillet et Vert-en-Drouais.



Annie Duval-Pétrix
31/03/2021