Des tablettes offertes aux meilleurs bacheliers


27 jeunes drouais, ayant obtenu leur baccalauréat avec mention très bien, ont été récompensés par la Ville de Dreux. Ils ont reçu chacun une tablette d’une valeur de 200 €.

Ils ont tous passé leur baccalauréat avec succès et ont reçu la mention très bien (avec une note de plus de 16 sur 20). Les 27 jeunes drouais étaient invités, jeudi 18 mars, à se rendre au Bureau Information Jeunesse (BIJ), Cour de l’Hôtel-Dieu, pour y recevoir une tablette performante d’une valeur de 200 € des mains de Yucel Kisa, conseiller municipal délégué à la jeunesse et aux loisirs. Pas de cérémonie dans la salle du conseil municipal qui accueille pourtant plus d’une trentaine de conseillers avec les mesures de distanciation réglementaires, mais crise sanitaire oblige une remise au compte-goutte, tout au long de la journée, a eu lieu dans les locaux exigus du BIJ. « L’opération a été mise en place en 2016. Elle est gérée par le service jeunesse. Cette année, nous avons dix jeunes bacheliers de plus qu’en 2019. On a tenu à garder cet évènement malgré la crise sanitaire car il va permettre aux jeunes qui n’ont pas de tablette de pouvoir travailler à domicile », explique Yucel Kisa. « Nous avons la volonté de changer les règles du jeu car seuls les jeunes habitants de Dreux et fréquentant les lycées drouais sont récompensés, c’est une discrimination intolérable. Nous souhaitons élargir cette récompense aux lycéens qui ont obtenu la mention bien et à tous les jeunes des communes de l’agglomération scolarisés à Dreux », confie l’élu. La première tablette était destinée à Yacine Souadia, 19 ans. C’est son papa Djamel qui s’est déplacé car le jeune étudiant prépare une école d’ingénieur. « Mes enfants ont toujours bien travaillé à l’école. Ma fille, comme mon fils, étudient très sérieusement », explique le père de famille. Lise-Annaelle Wandji est étudiante en médecine à Tours. Elle est venue en personne chercher sa tablette. Je suis contente car je n’en avais pas », confiait la jeune femme.



Annie Duval-Pétrix
01/04/2021